•  

     

     

    Jean-François Millet

    (1814-1875)

     

    Jean-François Millet

                                                                                   van-gogh.fr

     

    Peintre de la paysannerie

     

    Jean-François Millet a grandi en Normandie dans une famille d'agriculteurs. Après son apprentissage de peintre, il consacra son art à l'illustration de paysans travaillant la terre. Ses sujets sont souvent tirés des environs de Barbizon ou de souvenirs de jeunesse.  (wikipédia)

     

     

     

    Le Vanneur

     

    Jean-François Millet

    (1848), musée d'Orsay, Paris

     

    C'est la première œuvre d'une influence sur le travail paysan qu'il développe à partir de 1849 en s'installant à Barbizon.

    En 1848, Millet l' expose au Salon de Paris, Ledru Rollin lui achète pour cinq-cent francs

     

     

    Le Repos des faneurs

     

    Jean-François Millet

    (1849), musée d'Orsay, Paris

     

     

    Le Semeur

     

    Jean-François Millet

    (1851), musée des beaux-art de Boston

     

     

    Le Départ pour le travail

     

    Jean-François Millet

    (1851), collection privée à Glasgow

     

     

    La Récolte des pommes de terre

     

    Jean-François Millet

    (1855), Walters Art Museum Baltimore

     

     

     

    Des glaneuses

     

    Jean-François Millet

    (1857), musée d'Orsay, Paris

     

     

    La petite Bergère

     

    Jean-François Millet

    (1858), musée d'Orsay, Paris

     

     

    L' Angélus

     

    Jean-François Millet

    (1859), musée d'Orsay, Paris

    L'Angélus a été très largement reproduite sur différents objets et supports tels que des calendriers des postes, des canevas, des meubles ou des cahiers d'écolier.Il est ainsi devenu une sorte d'icône de la peinture populaire.

    wikipédia

     

    L'Homme à la houe

     

    Jean-François Millet

    (1860-1862)

     

    Les Planteurs de pommes de terre

     

    Jean-François Millet

    (1862), musée des beaux-arts de Boston

     

    Bergère avec son troupeau

    Jean-François Millet

    (1863-1864), musée d'Orsay, Paris.

     

     

    La naissance du veau

     

    Jean-François Millet

    1864

     

     

     

    Tout sur Jean-François Millet

    voir :

    http://www.van-gogh.fr/jean-francois-millet.php

     

     

    Jean-François Millet

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    Le sabotier

     

    Le sabotier

                                                                         ladepeche.fr

     

    Le sabotier

    St-Amand en Puisaye

    Nièvre

     

    Le sabotier

    fabrique en Morvan

     

    Hutte de sabotiers en fôret .

    Le sabotier

                                                                                   corrèze.com

    En Corrèze

     

     

    Le sabotier

    En Bretagne

     

     

    Jusqu'au XVIIIe siècle, le sabotier est indispensable à la vie rurale. Néanmoins, celui-ci occupe le bas de l'échelle sociale. Ses revenus sont maigres. Au cours du XIXe siècle, son épouse ouvre une boutique de mercerie ou une épicerie. Le sabotier du film de Jacques Demy nous le rappelle. On s'aperçoit, par exemple, qu'il ne peut décider instantanément l'achat d'une nouvelle brouette. Le Sabotier du Val de Loire est incontestablement un des derniers représentants d'un artisanat qui, après la Guerre 1914-1918, avait déjà perdu 80 % de ses membres. De plus, au début du XXe siècle, suite à l'invention de machines perfectionnées, il fallait distinguer deux formes d'artisanat : l'un entièrement responsable de l'ensemble du produit créé, en contact avec la clientèle ; l'autre, dépendant d'un patron et d'un travail parcellaire dans des saboteries industrielles.

     

    source :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Sabotier_du_Val_de_Loire

     

     

     

     

    1955

     

    Le Sabotier du Val de Loire

    court-métrage de Jacques Demy

     

    Le sabotier

    En bord de Loire, à La Chapelle Basse-Mer, un sabotier et sa femme (*) vivent de leur travail artisanal. Ce film est aussi bien un documentaire sur la fabrication d’un sabot, que le témoignage sur la vie d’un vieux couple en milieu rural dans les années 50.

    (*)

    (les mêmes qui ont accueilli Jacques Demy lors des bombardements de Nantes pendant la Seconde Guerre Mondiale)

     

     

     

     

     

     

     

     

    sarcastic

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    1 commentaire
  •  

     

    Je vous souhaite une Bonne Année 2015

    avec ce spectacle

    de Slava

     

    Slava's Snowshow

    Slava Polounine

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Slava_Polounine

     

     

    Slava's Snowshow

     

    Slava's Snowshow

     

     

     

     

    Slava's Snowshow

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  •  

     

     

    Germaine Bouret

    1907-1953

     

    Germaine Bouret

     

    Elle est illustratrice, et s' inspire des scènes de la rue et des squares pour dessiner des enfants.

    A vingt ans, en 1927, elle crée sa société sous le nom "Editions Bouret" , auteur-éditeur elle commence à dessiner des enfants.

    Marcel son frère jumeau, caricaturiste, rédige les légendes de ses illustrations.

    Début des années 40, elle est repérée par Walt Disney, mais elle préfère rester en France.

     

    En 1945

     

    Germaine Bouret

    sortent, les aventures d’un petit ourson,

    « Nounouk »

     

    Germaine Bouret

     

    qui sera suivi plus tard par « Nounouk à la mer »

     

    Germaine Bouret

     

     

    Illustrations sur le thème de Noël

     

    Germaine Bouret

     

    Germaine Bouret

     

    Germaine Bouret

    La prière

     

    Germaine Bouret

     

    J' casse la croûte en attendant l' arrivée du Père Noël ...

     

    Germaine Bouret

    Ca y est, le v' là qui vient chez nous !

     

    Germaine Bouret est spécialisée dans les cartes postales et les gravures ; ses dessins sont très largement diffusés dans les foyers français.

    C' est ainsi que chez mes Grands-Parents, j' étais à chaque fois, irrésistiblement attiré vers ce thermomètre sablier.

    Le sablier 3 Minutes servait à compter le temps de cuisson des oeufs à la coque, ou le temps d' une communication téléphonique.

     

     Il ressemblait à celui-ci,

     

    Germaine Bouret

     

    et sur l' image qui se trouvait au centre, la petite fille demandait à son scottish :

    Je m' lave les mains ou j' mets mes gants ?

     

    Germaine Bouret

     

     

    Germaine n'aura pas de vie de famille, ne vivant que pour sa passion. A force d'épuisement, elle mourra d'une crise cardiaque à 46 ans.

     

    Germaine Bouret

     

    En 1953, lors de son décès, Walt Disney dira :

    " Germaine Bouret était la plus grande dessinatrice de son époque "

     

    yes

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

     

     

    Danses paysannes

     

     

    Au moyen âge l' un des principaux amusements des paysans était la danse.

    Ce divertissement avait lieu dans la journée et consistait en de simples rondes formées par une chaîne d' hommes et de femmes qui se donnaient la main.

     

     

    Rubens

     

    Danses paysannes

    Ronde paysanne (1637)

     

    C' est un entrelacement d’êtres en train de danser sur les airs d’un joueur de flute perché dans un arbre. Le musicien est au centre surélevé du tableau, de lui part la ronde de la danse, chacun et chacune étroitement tenus par la main, serrés l’un contre l’autre, certains ayant un foulard, les autres passant en-dessous.

    source:

    cieljyoti.wordpress.com

     

     

     

    Pieter Bruegel l'Ancien

    XVI ème siècle

     

    Danses paysannes

    Danse des paysans. (1568)

     

    Pieter Brueghel, dit l'Ancien, n' hésitait pas à se déguiser en paysan pour assister de plus près aux fêtes populaires.

     

    Danses paysannes

     


    Brueghel Jan (1568-1625) dit

    Brueghel de velours

     

    Danses paysannes

     La danse des noces

     

    Jan Brueghel témoigne à travers cette danse des noces de la pauvreté mais aussi de la grande vitalité des paysans.

      Tout au long du moyen Âge, la danse fait partie de la vie quotidienne des bergers et des paysans.

    Les danses sont généralement accompagnées comme ici par la cornemuse qui est un instrument à vent et de plein air très joué dès le  XIIIe siècle.

     

     Bruegel l'Ancien

    (1568)

     

    Danses paysannes

    Le repas de noces, la cornemuse (détail )

     


    Pieter Brueghel le Jeune

     

    Danses paysannes

    Danse de noces paysannes

     

    Pieter Bruegel dit l'Ancien

    Danses paysannes

    Noces paysannes  (1598)

     

     

     

    Pieter Aertsen

    1552

    La danse de l' oeuf

     

    Danses paysannes

     

    La Danse de l’œuf  est un divertissement traditionnel chez les paysans hollandais de l’époque.

    Le peintre exploite et dénonce le rapport de l’Homme avec les denrées et les plaisirs terrestres.

    Les aliments sont jetés au sol et piétinés au cours de réjouissances profanes : le danseur doit éviter les fleurs répandues sur le carrelage en laissant l'œuf intact. Une tâche rendue difficile par l'emprise de l'alcool.

    source:

    http://www.musee-virtuel-vin.fr/pages/fetesetviesociale.aspx

     

     

    Pieter Brueghel le jeune dit Brueghel d' Enfer

    (1565-1636)

     

    Danses paysannes

    La danse de l' oeuf

     

     

    Jan Steen

    1662-1666

     

     Danses paysannes

    Noces paysannes

     

     

    cool

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique