•  

     

     Poisson évêque.

     

     

     

    P

     

     

    Le "monstre en habit d' évêque"

     

     

    dt_monstr_0074

    Le « monstre marin en habit d’évêque » est l’un des personnages fabuleux représenté dans un ouvrage de Guillaume Rondelet au 16ème siècle. Le naturaliste* raconte que ce monstre en habit d’évêque avait été présenté au roi de Pologne en 1531. Peu impressionné, il fit comprendre par certains gestes qu’il voulait rejoindre la mer. On l’y amena donc et il s’y jeta aussitôt. Plusieurs hypothèses ont été émises pour tenter d’expliquer ce qu’était réellement cette créature. Ainsi, on a supposé que le poisson-évêque était un grenadier, poisson très présent dans les eaux norvégiennes : son museau allongé pouvant faire penser à la mitre épiscopale.

     

     

    dt_monstr_0073

     

    D’autres créatures semblables (moine-marin, phoque-moine) ont donné lieu à de nombreuses histoires fantastiques au Moyen Âge et à la Renaissance. Qu’ils aient pour explications poisson, calmar ou phoque, il semblerait que ces récits ne soient pas dénués d’ironie envers le clergé catholique de l’époque.

     

    *

    Guillaume Rondelet

    Médecin et naturaliste français

     

    Poisson évêque.

    (Montpellier 1507-Réalmont 1566).

    l'Histoire complète des poissons

    Livre illustré du XVI ème siècle

     

     

    En dehors du contenu et de la démarche scientifique, ce qui rend l’œuvre intéressante, c’est aussi la qualité et l’abondance des illustrations :

    chaque « poisson » est en effet accompagné d’une gravure sur bois très précise insérée au fil du texte ; ces 490 illustrations sont suffisamment détaillées pour permettre de décliner parfois toutes les nuances d’une même espèce.

     

     

     

     

    On ne sait en revanche si les dessins furent faits ou non de la main de Rondelet lui-même, et l’on ne connaît pas le nom du graveur qui les exécuta.

    Poisson évêque.

    http://bibulyon.hypotheses.org/5111

     

    Dans l'Histoire complète des poissons, on trouve quelques affirmations qui, aujourd'hui, font sourire : ainsi, « les carpes naissent spontanément dans les lacs de montagne » ou « la décomposition des chevaux morts engendre des anguilles » ; l'auteur reproduit aussi certaines croyances solidement ancrées dans l'esprit de ses contemporains à propos de monstres marins plus ou moins mythiques. Mais l'ouvrage de Rondelet n'en a pas moins une indéniable valeur scientifique. Celui-ci a vu la grande majorité des poissons dont il parle – plus de 300 au total. Il les a comparés entre eux, parfois disséqués. Il étudie leurs appareils digestif, respiratoire et reproducteur ; il essaie de relier la fonction avec le milieu naturel. Il donne la première description de la vessie natatoire chez les poissons d'eau douce, et l'observe chez certaines espèces marines. On lui doit aussi une description détaillée de l'oursin, et ses schémas sont le premier témoignage que l'on ait de la dissection d'un invertébré. Il a également disséqué un dauphin, ce qui l'a conduit à affirmer que l'animal est un quadrupède aquatique » plutôt qu'un poisson. Son ouvrage est orné de 251 gravures grand format d'une fidélité telle qu'elles permettent presque toujours l'identification au premier coup d'œil.

    http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Guillaume_Rondelet/141454

     

    Poisson évêque.

    Guillaume Rondelet 1555

     

     

     

    yes

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  •  

     

     

    Trolls & Légendes

    2015

    http://www.trolls-et-legendes.be/

     

    Trolls & Légendes

     

    3 - 4 - 5 Avril

     

    Mons (Belgium)

     

    Trolls et Légendes est un festival qui regroupe tous les aspects de la Fantasy, de la littérature au jeu en passant par la musique, la bande dessinée, l'illustration et le cinéma.

     

    Trolls & Légendes

     

     

     

     

    Trolls et Légendes 2013.

     

    Trolls & Légendes

     

      Le reportage officiel

     

     

     

    Trolls & Légendes


    4 commentaires
  •  

    ARTE

     

    Le défi des bâtisseurs.

     

    Le défi des batisseurs

                                                                            wikipédia

     

    Erwin von Steinbach

    (1244-1318)

    Architecte et sculpteur alsacien, considéré comme le fondateur de la Cathédrale de Strasbourg.

     

     

     

    Cathedrale Notre Dame de Strasbourg

     

    Le défi des batisseurs

                                                      haigha.wordpress.com

     

     

    Le défi des batisseurs

                                                                                  tripadvisor.com

    La Rosace

     

    En 3D, l'histoire épique de la cathédrale de Strasbourg et de ses géniaux bâtisseurs. Un docu-fiction passionnant de bout en bout.
    Plus haut monument de l’Occident jusqu’au XIXe siècle, la cathédrale de Strasbourg, joyau gothique, relève à la fois du rêve démesuré et de la prouesse architecturale. Comment, au Moyen Âge, un tel prodige a-t-il été possible ? Derrière son élégante façade de grès rose et sa célèbre rosace qui s'embrase au crépuscule, se sont succédé pendant trois siècles des maîtres d’œuvre visionnaires et inspirés – Erwin de Steinbach, Ulrich d’Ensingen ou encore Jean Hültz – et des artisans au savoir-faire envié dans l'Europe entière. Lesquels revivent ici dans des séquences de fiction. Une épopée qui mêle mystères, doutes et révélations, intrigues et tragédies.

     

     

     

    Le défi des batisseurs


    3 commentaires
  •  

     

     

    Jean Cousin l' Ancien

    ou le Père

    (1490-1560)

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

                                           paristoric.com

     

    Louvre - Rotonde d'Apollon

     

    Grand peintre, dessinateur, décorateur et graveur français de la Renaissance.

     

     

    Soucy

    (89)

    Jean Cousin l' Ancien

     

    C'est le village natal de Jean Cousin.

     

    Soucy est situé à 6,5 km au nord-est de Sens.

     

    Vue générale

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    Cette vue laisse voir une maison, la dernière sur la droite, qui rappelle un souvenir local.

    D' après une ancienne tradition qui se propage dans le pays, Jean Cousin serait né dans cette maison, sise près du tilleul gigantesque, qui au nord, domine tout le village, ou du moins dans la maison dont celle actuelle plus récente, occuperait l' emplacement.

    La maison en question, quant on quitte la place de l' église pour prendre le chemin qui va dans la direction du cimetière, est la dernière à gauche, elle n' est pas en bordure de la voie publique, mais un peu en retrait, dans un enclos.

    Elle appartient à Madame Veuve Legrand née Coeurderoi.

    Elle est depuis longtemps, en la possession de cette famille des Coeurderoi, la plus ancienne du pays, au dire de l' ancien curé de Soucy, l' abbé Prunier, qui a laissé la réputation d' un homme très documenté sur l' histoire locale.

       

     

     

     

    L' église Saint-Etienne

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    Bâtie à mi-côte au centre du village, elle semble appartenir au XV ème siècle, et il est probable qu' elle a été construite sur les ruines de l' ancienne église démolie, ainsi que le village, en 1378, par Richard II, roi d' Angleterre, lorsqu' il voulut assiéger Sens.

    Le clocher, construit en grès par assises régulières, est flanqué d' énormes contreforts soutenant quatre petites tourelles placées en encorbellement et couvertes, autrefois sans doute, de clochetons aigus; mais aujourd'hui tout est rasé au niveau des murs principaux, dont l' ensemble rappelle plutôt un donjon fortifié qu' un simple clocher de village.

     

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

                                    mairie-soucy.fr

     

     

    Eva Prima Pandora

     peinture à l'huile de Jean Cousin le Père.

    (vers 1550)

    Jean Cousin l' Ancien

    (Musée du Louvre, Paris.)

     

     

    La Charité

    Jean Cousin le Père

    (vers 1543)

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

                                                                                                         aparences.net

     (Musée Fabre,  Montpellier.)

     

     

     

    Jean Cousin le Jeune

    ou le Fils

     

    (1522-1595)
     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    Jehan Cousin dit « le Jeune », ou Jean Cousin le fils est né à Sens en 1522 .

    C' est un peintre de la Renaissance.

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    Nous connaissons tous Jean Cousin,

    Le maître de la Renaissance,

    Qui fut, par son talent divin,

    le Michel-Ange de la France.

    Oui, mais on vient de découvrir

    Jean Cousin fils, Jean Cousin père;

    Il s' agit surtout d' établir

    Si ces Cousin font bien la paire.

    On est toujours fils de quelqu' un

    Dit Bridoisson et La Palisse

    Est là pour affirmer qu' aucun

    Ne peut s' en dispenser d' office.

    On a même dit qu' il fallait

    Pour deux Jean Cousin, deux statues :

    Vraiment pendant qu' on y était

    Pourquoi pas baptiser deux rues ?

    L' un des deux est certainement

    Très supérieur : c'est le seul maître;

    L' oeuvre du Dernier jugement

    Est là pour le faire connaître.

    Et qu' il soit le père du fils,

    Ou bien qu' il soit le fils du père,

    Le praxitèle, le Zeuxis

    C' est le Jean Cousin populaire.

                                          

    Praxitèle était un sculpteur Grec (-400 -326).

    Zeuxis était un peintre Grec (-464 -368).

     

     

    Le jugement Dernier

    (1585)

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

    ( musée du Louvre )



    Il décora la ville de Sens, notamment les vitraux de la cathédrale

    lors de la visite du roi Charles IX en 1563.


    Il exécuta les vitraux et sculptures de la chapelle du château de Fleurigny et fit, notamment, les verrières de Saint-Gervais à Paris.

     

     

    Sens

    (89)

    Jean Cousin l' Ancien

     

    Le square Jean Cousin

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    C'est le but de promenade favori des Sénonais, qui aiment à aller y savourer le farniente pendant les beaux jours.

    Ce square est établi sur une partie des anciens fossés de la ville,

    celle qui s' étendait de la porte Commune, plus tard porte Dauphine, à la Porte Saint-Remi.

    En 1790 et 1791, on combla toute cette partie des fossés jusqu' à la rivière Yonne

    et l' on y fit des plantations d' arbres, Monsieur le Marquis de Chambonas était alors maire de la ville.

    De là le nom de Cours Chambonas donné à cette partie des Promenades.

     

     

     

    Jean Cousin l' Ancien

     

    Créé en 1883, le Square Jean Cousin, d'une surface de 6 150 m², reçoit durant la période estivale près de 15 000 plantes. Sa particularité réside dans la plantation des massifs en mosaïculture, typique des jardins paysagers du 19ème siècle.

     Longtemps référence horticole de la ville et démonstration du savoir-faire des jardiniers municipaux, c'est un lieu de promenade incontournable des habitants du centre-ville.

     


    Vous pourrez également y voir la statue de l’artiste sénonais Jean Cousin, célèbre érudit de la Renaissance.

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    sources:


    http://www.certiferme.com/blog/article-735-52194-normale-sens89-le-square-jean-cousin.html

     

    Maison rue Jean Cousin

    Cette belle construction en pans de bois du XVIème siècle donne sur deux rues. La cour et le remarquable escalier à vis sont visibles rue Jossey.

    La façade sculptée, quant à elle, donne sur la rue Jean Cousin, ce qui lui vaut son nom.
    Jean Cousin l'Ancien, le Père ou le Vieux, était un peintre et sculpteur de la Renaissance. Il apprit l'art du vitrail avec des maîtres verriers sur le chantier de reconstruction de la cathédrale de Sens.

    Il est plus connu pour son oeuvre majeure, exposée au Louvre, "Eva Prima Pandora".
    L'artiste n'a en fait jamais habité cette demeure portant son nom.

    En revanche il semblerait que la maison ait appartenu à un précédent propriétaire du fameux tableau.

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

    http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=89387_10

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

     

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

                                                               didiertougard.blogspot.com

     

     

    Escalier tournant du XVI ème siècle

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

     

     

    Jean Cousin l' Ancien & le Jeune.

                                                    lespirou93.over-blog.com

     

     

     

    yes

     


    3 commentaires
  •  

     

     

    Le Bignon - Mirabeau

     

    Le Bignon - Mirabeau (loiret)

    (45)

     

    Le Bignon-Mirabeau est une commune française du Gâtinais,  située dans le département du Loiret

    en région Centre-Val de Loire.

     

    Ses 1811 habitants se nomment les Bignonais et les Bignonaises.  

     

    Le Bignon - Mirabeau (loiret)

                                                                rando-loiret.com

     

    cliquez sur la carte

     

     

     

    L' église du XVI ème siècle.

     

    Le Bignon Mirabeau (loiret)

                                                    

    Le centre du pays

     

    Le Bignon Mirabeau (loiret)

                                                                                       cparama

     

    Château du Bignon-Mirabeau

     

    Le Bignon Mirabeau (loiret)

                                        photo:                                   

    http://decouverte-bocage-gatinais.fr/050808.php

     

     

    Le lavoir

     

    Le Bignon Mirabeau (loiret)

                                                                lavoirs.org

     

    Mirabeau

    (1749-1791)

     

    Le Bignon - Mirabeau (loiret)

     

    Le Bignon - Mirabeau (loiret)

                                                            larousse.fr

     

    Honoré Gabriel Riqueti, Comte de Mirabeau, plus communément appelé Mirabeau, né le 9 mars 1749 au Bignon-Mirabeau, mort le2 avril 1791 à Paris, fut un révolutionnaire Français, ainsi qu'un écrivain, agent secret, diplomate,Franc-Maçon, journaliste et homme politique Français .

    Il reste le premier symbole de l'éloquence parlementaire en France.

     

    Le Bignon - Mirabeau (loiret)

     

    Statue Mirabeau

    Le Bignon Mirabeau (loiret)

     

     

     

    yes


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique