• Carnaval de Romans

     

     

    Carnaval

     

    Le carnaval débute après l’ Epiphanie. Il culmine dans les trois jours gras, dont le Mardi-Gras est le sommet. Dès le lendemain, le mercredi des Cendres, commence le Carême, jeune durant quarante jours, à l’exception faite des dimanches.

     

    Carnaval de Romans

     Le combat de Carnaval  et Carême

    Pieter Brueghel l' Ancien (1559)


     

    1580

    Carnaval sanglant de Romans

     Dans le calendrier du christianisme, la période de Carnaval ne peut être dissociée du «Temps du Carême », période de transition pour les futurs chrétiens qui sont tenus au jeûne avant de recevoir le baptême : 40 jours de jeûne et d'abstinence entre Mardi Gras et Pâques, marqués notamment par la privation de viande. Le Carnaval doit son nom à cet adieu à la bonne chère (carne vale). Carnaval est donc la période où les futurs chrétiens enterrent leur vie de païen : lors du Carême qui suit, les chrétiens renouvellent leur foi. A Romans, en 1580, la période carnavalesque commence pour la chandeleur (2 février) et la St Blaise (3 février). Mardi gras tombant le 16 février

    (Carême-Entrant,"Carmentrant" en patois romanais)  

    Dossier :

       http://lyceedudauphine.chez.com/carnavadeRomansl.htm

     

     

    A Romans, plusieurs corporations d’artisans, dont celle des drapiers, très influente, organisent leur milice. Les paysans des alentours se joignent à eux. Un drapier charismatique est élu à la tête des insurgés. Il se nomme Jean Serve, plus connu par son surnom de Paumier.

    Paumier et ses partisans ont imposé au conseil de la ville la présence de 22 conseillers supplémentaires ce qui leur donne la majorité et leur permet de contrôler toutes les décisions prises. Un vaste mouvement de désobéissance civile s’est peu à peu mis en place. Les notables ne contrôlent plus guère que le quartier des Cordeliers où ils résident.

    La reine Catherine de Médicis, séjourne pour quelques temps en Dauphiné. Elle se rend à Romans le 18 juillet 1579 pour rencontrer Paumier et l’éblouir de belles promesses pour tenter de désamorcer la sédition.  Paumier fait part à la Reine des revendications populaires, à savoir principalement une plus grande justice fiscale, mais l’assure également de sa fidélité à la personne du roi.

      Le fait que Catherine de Médicis  accepte de recevoir un porte-parole des « vilains », calme  les esprits pendant quelques jours, mais dès qu’elle repart, l’agitation reprend et la tension monte  pendant l’hiver. En janvier 1580, Jean Serve s’autoproclame consul (maire) de la ville et chasse de leurs postes tous les dirigeants qui n’ont pas pris fait et cause pour son parti. Parmi les notables « éjectés »,  le juge royal Guérin, auquel beaucoup reprochent le rôle répressif qu’il a tenu à l’encontre des Huguenots au moment de la St Barthélémy. Ce personnage va jouer un rôle sinistre dans la suite des événements.

    Le juge Guérin prépare sa revanche. Les incidents se multiplient dans les rues de la ville. La colère des insurgés grandit face au silence d’un pouvoir qui mise sur le pourrissement de la situation  aucune des revendications formulées par Paumier et sa troupe n’a abouti.

    L’heure tant attendue par les notables bafoués dans leurs privilèges se présente la nuit du lundi 15 février au Mardi Gras.

    Sous leurs divers déguisements, les notables sont armés et se jettent sur le parti adverse… Paumier est abattu « d’un coup d’épieu au visage, de deux coups de pistolet et de quelques coups d’épées ». Une trentaine d’artisans sont assassinés ; les autres insurgés sont emprisonnés.

    Le juge Guérin va instruire leur procès et veiller personnellement à ce qu’ils soient lourdement condamnés par un tribunal qui lui est totalement dévoué… Pour mieux affirmer son autorité, le nouveau maître de la ville fait pendre Paumier en effigie, de façon symbolique : les pieds en l’air, la tête en bas… L’ordre règne à Romans : l’une des premières « Communes » insurrectionnelles de l’histoire est matée. 

     

    Samedi 01 mars 2014

    Carnaval de Romans

     

    Carnaval de Romans

    http://www.ville-romans.fr/mon-quotidien/culture/313-carnaval.htm

     

    Carnaval de Romans

    ledauphiné.com

     

    09 mars 2013

    Carnaval de Romans-Sur-Isère

      Le village Les Doléances Le défilé

     

    Le spectacle

     

     

    Carnaval de Romans-Sur-Isère (09 mars 2013)

    Le procès Le Bûcher

     

     

    Carnaval de Romans

     

     

    Carnaval de Romans

     

     


  • Commentaires

    2
    C7
    Mardi 4 Mars 2014 à 23:32

    On ne badine pas à Romans .... en ce qui concerne l' origine du mot carnaval, je l' avais appris. Bel article, merci pour tes recherches, autant en vidéo qu' en images  ou explications. Bonne nuit. Bises de C7

    1
    Vendredi 28 Février 2014 à 17:16
    Joseph Guégan

    Intéressant et maintenant je connais l'origine du mot carnaval

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :