• Gare de Laroche Migennes 89 .

    Cette importante gare de triage doit son existence au fait que les villes de Joigny à 10 km au nord-ouest  et d 'Auxerre à 20 km au sud, ne souhaitaient pas subir les nuisances sonores et poussiéreuses des locomotives en attente dans les gares de triages à l'époque de la vapeur.
    Sous pression, elles dégageaient des fumées chargées de particules de charbon.
    La gare est située à égale distance (environ 156 km) de Dijon et de Paris, pour permettre l'échange systématique des locomotives à vapeur.
    Cette distance équivalait à l'autonomie des motrices de l'époque.
    Le site fut bombardé en été 1944 par les alliés.
    voir ici:
    http://www.cheny.net/guerre/migennes.html
     

    Cette gare fut une étape très riche et marquante de ma carrière à la SNCF.
    voici une carte postale du temps de sa splendeur.
    Elle compta jusqu'à trois rotondes.



    La ville de MIGENNES dépérit aujourd'hui lentement, depuis que les trains de grandes lignes l'ont abandonnée lors de la construction de la ligne à grande vitesse, qui passe à une dizaine de kilomètres de là, dans la forêt d'Othe.
    J'y travaillais de 1979 à 1983 et participais modestement à la construction de la ligne TGV
    Après ce fut la suppression de beaucoup de Cheminots et des petites gares de l' YONNE.
    De plus, Migennes située au confluent de l'Armançon et de l'Yonne, est le point de départ du Canal de BOURGOGNE, qui finit sa course à Saint- Jean- de- Losne 21 distant de 242 km.

    Non loin de là Laroche-Saint-Cydroine et sa très belle église romane du XII siècle



    la miniature 1:43

    PANHARD MOVIC « Plateau Bache - SNCF - 1951

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :