• Jochen Rindt

     

     

     

    Jochen Rindt

    1942-1970

    Jochen Rindt est un pilote automobile Autrichien d'origine Allemande. Présent en Formule 1 de 1964 à 1970, il est sacré champion du monde en 1970 à titre posthume, fait unique dans les annales de la Formule 1.

     

    Jochen Rindt

     

    Gregory/Rindt

     

    Vainqueurs des 24 heures du Mans 1965 sur Ferrari 250 LM

     

             

     

    images videos de la télévision francaise, avec des commentaires de Roger Couderc !

    Jochen Rindt

     

    Ferrari 250 LM

     

     

     

     

    Résultats en championnat du monde de Formule 1

     

    • 60 Grands Prix disputés.
    • 6 victoires.
    • 13 podiums.
    • 10 pole positions.
    • 3 meilleurs tours en course.
    • Champion du monde de Formule 1 1970.

     

    Jochen Rindt

                                                                                                                                            1969

    Lotus 49

    Gold Leaf Team Lotus

     

     

    Jochen Rindt

    Sa première victoire en F 1

    1969, USA GP, Watkins Glen, Jochen Rindt, Lotus

     

     

     

     

    Jochen Rindt

                                                                     1970

     Lotus 72

    Gold Leaf Team Lotus

     

     

    Gp Monaco 1970

     

     Ce jour-là, Jack Brabham domine la course, mais Jochen lui met une telle pression que dans le dernier virage du dernier tour, l'Australien tire tout droit, donnant au pilote Lotus un succès inespéré !

     

    GP Hollande

    Zandvoort

     

    Jochen Rindt

     

    Lotus 72 C

    Parti en pole, sa première de l'année, le pilote autrichien remporte sans problème sa troisième victoire. Mais sur le podium, il apprend la mort en début de course de son ami Piers Courage. Un mois plus tôt, son ancien équipier de chez Cooper Bruce McLaren s'est tué en essais. Quelques temps plus tard, John Miles est victime d'un terrible accident à Zeltweg dont il ne sort que par miracle. Chapman (ingénieur de l' écurie Lotus)  lui, prend toujours aussi peu soin de ses voitures, d'où d'éternels conflits avec Nina Rindt, présente sur tous les circuits et craignant à juste titre un accident pour son mari. D'ailleurs Jochen n'en peut plus de tous ces accidents et de l'inconscience de Chapman. Il promet à Nina de se retirer à la fin de la saison, une fois le titre en poche. Car Rindt prend rapidement la tête du championnat grâce à une série de quatre victoires consécutives à partir des Pays-Bas.

     

    GP de France

    Charade

     

    En France, sur le circuit de Charade, il profite des abandons de Ickx et de Beltoise, plus rapides ce jour-là, pour l'emporter.

     

    GP de Grande Bretagne

    Silverstone

    Jochen Rindt

      A Silverstone, parti en pôle, il doit laisser passer Jack Brabham et se contenter de le suivre. Mais, hélas pour lui, l'Australien est décidément maudit cette année-là : il tombe en panne d'essence dans le dernier tour, laissant les lauriers à Jochen !

     

    GP d' Allemagne

    Hockenheim

     

    Jochen Rindt

     

    Jochen Rindt

     

    Rindt triomphe à nouveau à Hockenheim, après une superbe résistance face aux Ferrari de Jacky Ickx et de Clay Regazzoni.

    Ce sera sa derniere victoire.

    A Zeltweg, pour sa course nationale, il part en pôle mais doit abandonner. Qu'importe, il est à ce moment-là large leader du championnat et le titre peut être gagné dès la course suivante, à Monza.

     En 1970, la technologie des ailerons n'est pas encore totalement au point et sur cette piste ultra-rapide, il semble préférable de s'en passer pour briller, même si les risques sont grands. Dépourvues d'appendices, les Formules 1, et notamment la 72, atteignent les 330 Km/h !

    Le 5 septembre aux essais, Rindt finit un tour du piste, quand sa Lotus zigzague au freinage de la Parabolica avant de tirer tout droit dans le rail, à une vitesse effrayante.

    Grièvement blessé au cou, et probablement tué sur le coup, Rindt est rapidement évacué par les sauveteurs. Quelques heures plus tard, son décès est rendu public.

    Colin Chapman et Lotus seront traînés en justice pour homicide involontaire, mais l'affaire fut vite enterrée.

    Lotus se retire du GP d'Italie et ne participe pas à la manche suivante au Canada. Jacky Ickx peut alors mathématiquement être sacré champion du monde, mais comment le Belge peut-il se battre contre un fantôme ? A Watkins Glen, il ne finit que quatrième tandis que Emerson Fittipaldi, le nouveau leader de Lotus, l'emporte, donnant ainsi à Jochen Rindt le titre de champion du monde 1970, à titre posthume.

     

     

     

     


  • Commentaires

    2
    Samedi 31 Août 2013 à 11:03

    Bopnjour mon très cher Paulo

    C'est avec un grand soleil mais un peu froid que je viens mon ami te souhaiter un bon samedi
    Gros bisous

    Méline

    1
    Vendredi 30 Août 2013 à 15:23

    Bonjour mon très cher Paulo

    Que du bonheur dans ces vidéos, tristesse, joie ;j'ai adore

    J'ai adoré aussi la voix de Roger Couderc qui m'a donné beaucoup d'émotions dans un autre sport....Le Rugby, j'adore aussi le rugby, pas meilleur commentateur que lui !
    Oui j'ai dû être un mec dans une autre vie....ptdr
    Merci mon ami pour toute ces émtions , merci pour tous ces grands champions dont je me souviens encore la Ferrari Scuderia faisait déjà sensation, merci mon ami pour ce magnifique billet

    Retour de vcances en force pour mon plaisir
    Bonne journée mon ami

    Gros bisous

    Méline

    NB : J'ai mon nouveau livre d'or avec toutes les pensée de mes meilleurs amis, si tu veux y mettre un petit mot, cela me farait plaisir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :