• Klaus Nomi

     

       Klaus Nomi

     

    Klaus Nomi


    1944-1983

     

     

    Klaus Nomi

     

     Klaus Nomi né Klaus Sperber  est un chanteur Allemand :

    Icône de la scène New Wave du début des années 1980, il apparait à la fois comme un chanteur d'opéra hors norme, et un artiste de cabaret au look inclassable.

    Klaus Nomi étonne en son temps par sa tessiture très étendue, (sa voix de baryton-basse mêlée à celle de contre-ténor), son style musical new wave expérimental, son look extraterrestre et synthétique inclassable.

                                                                                                                                                                                                   wikipédia

     

     

     

     

    Samson and Delilah (Aria) Mon coeur s'ouvre à ta voix

     

    Vers la fin du spectacle, les lumières se sont atténuées et la salle a été remplie d'une comédie musicale étonnante. Les rideaux se sont ouverts et le projecteur s'est fixé sur une présence étrange, surnaturelle portant une robe noire,une cape en plastique transparente et des gants blancs. Samson Et Delila ' a été jouée, Klaus a commencé à chanter d'une voix angélique." J' ai toujours la chair de poule quand j'y pense, "se rappelle Joey Arias, qui était dans le public cette nuit." Tout le monde est devenu complètement calme jusqu'à ce que ce soit fini. "

     

    Joey Arias

     

     

     

     

    À la mort de Nomi, Arias est devenu exécuteur testamentaire à la " Nomi (Sperber) Immobilier Klaus ".

     

     

    Total Eclipse 1981 Live

     

     

    Wasting my time Paris 1981 :

      http://youtu.be/-AfImBq3wfo

     

    Lightning Strikes

     

     

    Simple Man

     

    After the Fall

     

     

    Cold Song

     

     Parole de Cold Song:

    (Music by Henry Purcell, Lyrics by John Dryden)

    What power art thou,
    Who from below,
    Hast made me rise,
    Unwillingly and slow,
    From beds of everlasting snow!

    See'st thou not how stiff,
    And wondrous old,
    Far unfit to bear the bitter cold.

    I can scarcely move,
    Or draw my breath,
    I can scarcely move,
    Or draw my breath.

    Let me, let me,
    Let me, let me,
    Freeze again...
    Let me, let me,
    Freeze again to death!

     

    Traduction :


    quelle puissance es tu
    toi qui des profondeurs
    m'a élevé
    contre mon gré et en douceur,
    du lit des neiges éternelles

    ne vois tu pas combien est raide
    cette vieille merveille
    bien incapable de supporter le froid mordant

    je peux à peine bouger,
    à peine respirer,
    je peux à peine bouger,
    à peine respirer.

    laisse moi laisse moi
    laisse moi laisse moi
    geler encore
    laisse moi laisse moi
    geler encore jusqu'à la mort

     

        Klaus est une des toutes premières célébrités à mourir des suites  du Sida.

    Il y à déjà 30 ans !

     

     

    Klaus Nomi 1982 interview

     

     

     Telle une météorite Klaus est venu se fracasser sur terre.

    Etait il extraterrestre, ou " a simple man" ?

    Il restera  pour l' éternité " INKLAUSSIFIABLE "

                                                                                                                                                               Jp

     

      


  • Commentaires

    3
    Lundi 9 Juin 2014 à 18:11

    A Buckshot :

    Effectivement la ressemblance est frappante d' où mon erreur.

    Rectification effectuée ,merci.

    jp

    2
    buckshot
    Lundi 9 Juin 2014 à 16:41

    Quel rapport entre Klaus Nomi et l'acteur américain Michael Emerson dont vous mettez la photo en introduction de votre article ? Un air de ressemblance, c'est cela ?

    1
    C7
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:34

    Je me rappelle en effet de cet artiste surtout par son excentricité, le talent est partout, on aime ou pas .... mais par contre je ne savais pas qu' il était décédé du Sida, il y a déjà 30 ans !!!!!! Cette maladie en a fait des ravages et tue encore ..... J' ai bien aimé son interview, plus naturel et non transformé par son costume etla profondeur de son maquillage. Et tu vois on ne peut pas l' oublier malgré les années passées, cela a marqué les esprits et il a bien fait en fin de compte puisque malheureusement il est parti très vite. Bon dimanche. Bisous à tous les 2. C7

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :