• La Bâtie-Montgascon (38)

     

     

    La Bâtie-Montgascon

    (38)

    à 8 km de La-Tour-du-Pin

     

    Vue Générale

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

     

    En 2012 la commune comptait 1824 habitants,

    les batiolans.

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

    La Mairie

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

    " Arrivé du Tramway "

     

     

    19/09/2015

    Journées du Patrimoine

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

    http://www.museedutisserand.fr/

     

     

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

    L' entrée du musée

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                               Paulo8938 septembre 2015

     

    Cliquez sur les photos horizontales pour les agrandir 

     

    La Bâtie-Montgascon, abrite le musée du Tisserand dauphinois.

    Avant-guerre, le bourg comptait 960 métiers à tisser la soie pour... 1 000 habitants. Au XIXe siècle, les soyeux lyonnais installaient des métiers à tisser dans les fermes et les paysans tissaient à temps perdu.

    Les usines textiles étaient nombreuses. L'actuel musée, installé dans les locaux des anciens tissages La lechère, dont l'activité cessa en 1968, invite à un fabuleux voyage au temps des paysans tisseurs, du ver à soie au fil de soie, du fil de soie au tissu soyeux, de la trame au dessin.

    Firmin Vandi et Marcel Jambon, deux anciens tisserands du pays, entretiennent en état de marche une impressionnante collection de vieux métiers à tisser de différentes époques et nous montrent comment manier les cadres pour tisser une toile de torchon au mètre ou des tissus beaucoup plus précieux.

     

     

    sources :

    http://www.isere-magazine.fr/territoires/Pages/2012/Le-musee-du-Tisserand-dauphinois.aspx

     

    Châle en soie

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                                    Paulo8938 septembre 2015

     

    Paquets de flottes de soie grège

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                 Paulo8938 septembre 2015

     

    Ourdissoirs vertical & horizontal

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

    Canetières à pédales

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                  Paulo8938 septembre 2015

     

    Machine à lacets

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

      Reconstitution de la modeste cuisine d'un canut d'antan.

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                                    Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

    Mécanique Jacquard 400 crochets

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                  Paulo8938 septembre 2015

     

    Avec ce nouveau système s' en est fini du travail

    des enfants de douze ans.

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                               Paulo8938 septembre 2015

     

    Métier à bras 1850

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                                    Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                               Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

    Il fallait douze heures au tisserand pour tisser ce motif,

    soit une journée de travail, à l' époque.

     

    L' envers du motif

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                                     Paulo8938 septembre 2015

     

    Métier à tisser le velours de Gênes

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                                    Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                  Paulo8938 septembre 2015

     

     

     

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

    La Bâtie-Mongascon (38)

    Le métier à tisser mécanique 7700 de Diederichs

    http://www.museedesconfluences.fr/fr/ressources/m%C3%A9tier-%C3%A0-tisser

     

     

     

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                  Paulo8938 septembre 2015

     

     

     

     

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

     

     

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

    La Bâtie-Mongascon (38) 

     

                                                                  Paulo8938 septembre 2015

     

    Métier à tisser le tulle

    La Bâtie-Mongascon (38)

                                                                Paulo8938 septembre 2015

     

     

    Les Ateliers Diederichs à Bourgoin (38)

    (1882-1992)

     

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

    La famille Diederichs, Luthériens originaires de Remscheid (Westphalie), n'arrivent en France qu'en 1821, et s'établissent dans la vallée de Munster, en Alsace.

    Ils s'installent ensuite dans la région de Beaurepaire au début du XIXe siècle pour exploiter une fabrique de limes.

    Théophile Diederichs, l'un des fils, part à Jallieu en 1855 à la demande de Louis-Emile Perrégaux, qui lui confie une usine de tissage de coton.

     

    L' ourdissage

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

    Atelier de 680 métiers à tisser

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

     

    Il tisse bientôt des soieries et se met à fabriquer du matériel de tissage : c'est dans ce cadre qu'il fonde, en 1882, les Ateliers Diederichs qui regroupent le tissage mécanique à façon et la construction de machines. Cette dernière activité intègre une fonderie, des ateliers de menuiserie, mécanique et montage, et un bureau d'études et de dessin pour adapter les métiers aux demandes particulières.

     

    Atelier de construction

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

    Atelier de montage des métiers à tisser

    La Bâtie-Mongascon (38)

     

    Pendant plus d'un demi-siècle, Diederichs est la principale entreprise de la région puisqu'elle compte 1 500 ouvriers au lendemain de la Première guerre mondiale. Le tissage est abandonné en 1938 au profit de la production de matériel textile, et dans les années 1960, elle produit entre 1 800 et 2 000 métiers par an : ses principaux clients en France se situent dans le Nord, l'Est et la région lyonnaise, mais la société exporte également auprès de nombreux pays.

    En 1967, les Ateliers fusionnent avec la société Guillaume Diederichs à Sainte-Colombe (qui a joué un rôle de pionnier dans l'automobile), puis en 1970 avec Saurer et en 1987 avec Vamatex. La société cesse ses activités en 1992.

     

     

    sarcastic


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :