• La "Bête" de Trucy

     

     

     La "Bête" de Trucy

    (1731-1734) et 1817

     

     

     

    Trucy-sur-Yonne

     

    La "Bête" de Trucy

     

    Le village de Trucy-sur-Yonne est situé au sud d’Auxerre, 

    en 2012 la commune comptait 142 habitants.

     

     

    L' église Saint-Laurent

    La "Bête" de Trucy

     

    Le lavoir

    La "Bête" de Trucy

     



    La  "Bête"

     

    Au XVIIIe siècle, un animal féroce a semé la mort

    à Trucy-sur-Yonne et ses alentours .

     

     

    "LA BESTE QUI A LA RAGE DEVRA TRÔNER SUR CETTE FONTAINE ET LA REMPLIR, A JAMAIS DE TOUTES LES LARMES DE SON CORPS"

     

    La "Bête" de Trucy

                                                                                                                            lyonne.fr

    La fontaine au loup de Mailly-le-Château.

    Yves Varanguin a sculpté cette Fontaine en 1992, dans une pierre d'Andryes (près de Coulanges/Yonne) après avoir étudié l'histoire du village, marquée par la "bête de l 'Auxerrois" ou de "Trucy", comparable à la bête du Gévaudan.

    On trouve en effet dans les registres de la commune toute proche de Fouronne la mention suivante : "L'an de grâce 1732, fut dévorée par une bête féroce Jeanne Bonnotte, âgée d'environ 13 ans" : c'est signé de Witie, prêtre, curé de Fouronne.
    En 1734 fut inhumé dans la paroisse de Mailly un enfant dévoré par les "bestes", âgé d'environ six ans.

     

     

    1731

     

    En 1731, 33 ans avant l' affaire de la "bête du Gévaudan", la " bête " appelée aussi « La Bête de l’Auxerrois » sème la terreur dans les bois,

    proches de Trucy.

    Sa première attaque a eu lieu au mois de novembre 1731, sur Jean Moreau, un garçon de 12 ans. 

     

    15 novembre 1731

    Jean Moreau

    La "Bête" de Trucy

    (***)

    "L'an mil sept cent trente et un, le quinzième novembre, inhumation de Jean Moreau, âgé d'environ douze ans, dévoré par une bête "façon d'un loup", dont la mère eut le courage de le tirer de la gueule de cette cruelle bête et qui, au rapport de la mère, expira entre ses bras à la sortie du bois des Usages nommée La Borne au Bois."

     

     

    La "Bête" de Trucy

     

     Les victimes vont se succéder, les habitants ne sortent plus qu' armés de fourches. Louis XV fait annoncer qu'il offre une prime de

    « 200 livres à celui qui tuera la Beste ».

     

     

    Trucy

    (89)

     

    3 décembre 1731

    François Liard 7 ans

     

    La "Bête" de Trucy

    (***) 

     

    19 mars 1734

    Laurant Liard 4 ans

     

    La "Bête" de Trucy

     (***)

     

    22 avril 1734

    Nathalie Chevillard 3 ans

     

    La "Bête" de Trucy

    (***)

     

    18 juillet 1734

    Louis Civier 18 mois

     

    La "Bête" de Trucy

    (***)

     

    21 novembre 1734

    Jérôme Liard 7 ans

     

    La "Bête" de Trucy

     

     

     

    Val de Mercy

    (89)

     

    La commune comptait 375 habitants en 2012,

    les Galiechois, galiechoises.

     

    La "Bête" de Trucy

                                                                  payscoulangeois.pagesperso-orange.fr  

                   

    La "Bête" de Trucy

     

                                           L' église Saint-Aubin     

                          

    La "Bête" de Trucy

                                                                cparama

     

    Val de Mercy

    7 avril 1732

     

    Colombe Mirault 26 ans

     

    La "Bête" de Trucy

    (***)

     

     

    Le 22 mars une autre fille d' Alexandre Mirault âgée de 10 ans  fût dévorée, le curé de Val de Mercy comptabilise déjà 14 enfants victimes de la "bête".

     

    A Mailly-la-Ville, le prédateur arrache des mains d'une nourrice un jeune enfant.  Dès lors la « Bête » va se livrer à un véritable carnage et le nombre des victimes ne cessera d’augmenter jusqu’en 1734, date à laquelle la

    « bête » disparaîtra.

    Au total en trois ans que dure l'affaire la terrible "bête" fait 28 victimes dont 17 de moins de 12 ans.  

     

    La mort de deux gros loups tués en 1734 mit fin aux rumeurs...qui reprirent de plus belle en 1817

     

     

    1817

     

    Les attaques reprirent exactement au même endroit avec deux morts et plusieurs blessés.

      Certains pensent que c'est une hyène, mais un jeune homme, secourant une fille attaquée à Fontenay la décrit comme un fort mâtin

    avec les oreilles droites.

     

     

    S' agissait-il

    d' un

    Molosse ?

    La "Bête" de Trucy

    d' un Pitbull ?

    La "Bête" de Trucy

     

     

    Fouronne

    (89)

    5 juillet 1817

    Augustine Digne 4 ans

     

    La "Bête" de Trucy

    (***)

     

    Charentenay

    (89)

    3 décembre 1817

    François Fauconnier 34 mois

     

    La "Bête" de Trucy

    (***)

     

     

    On s'en débarrassa semble-t-il, en alimentant régulièrement le bois où il rembuchait, de carcasses de moutons empoisonnés.

     

    (***)

    archives départementale de l' Yonne capture écran

    pour plus de lisibilité cliquez sur les extraits.

     

    oh

     


  • Commentaires

    3
    C7
    Mardi 14 Avril 2015 à 00:15

    Dans beaucoup de régions, des bêtes ont rodé .... je ne connaissais pas toutes ces histoires. Mais le plus triste dans ces histoires ce sont toutes ces victimes. Le pire de l' histoire c' est qu' apparemment on n' a jamais retrouvé la trace ni même de cadavre ou de squelette de cette bête maudite. Comme tu le vois, j' ai un sacré retard et même si je n' ai peut être pas eu toutes les newletters .... je suis un peu moins à l' ordi.Je vois que tu es fidèle et assidu, toi au moins tu alimentes ton blog. Beaucoup de copines font aussi une pause, on ne peut pas tout faire.  J' espère que vous allez tous les 2 très bien. Bisous à tous 2. C7

    2
    Jeudi 2 Avril 2015 à 09:07

    J'aime ces histoires de bestes légendaires......Le fantastique populaire ! A bientôt...Je vais être absent plusieurs jours pour un festival ! Bonne journée, Jean-Pierre

    1
    Mercredi 1er Avril 2015 à 18:36
    francinea

    bonjour, on s'est débarrassé de la bête, sans jamais savoir, au final, ce que c'était; je te souhaite une bonne journée bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :