• La Ferté - Loupière 89 , La danse macabre.

    Cet ancien bourg fortifié (Ferté signifie lieu fortifié) possède une église qui abrite des peintures murales fort curieuses.

    Exécutées sur enduit sec fin XV début XVI ème siècle, elles ont été dégagées en 1910 du badigeon qui les recouvrait et les protégeait.

     

    Eglise St Germain

     

    La Ferté - Loupière

     

    12ème et 15ème siecles

     

     

    La Ferté - Loupière

     

    Les peintures, aux tons brun et ocre, s'étendent sur le mur gauche de la grande nef au-dessus des trois premières arcades.

     

    le "Dict des trois Morts et des trois Vifs" (ou légende)

     

    La Ferté - Loupière

     

    Il représente, sous forme de peinture, trois cadavres s'adressant à trois jeunes cavaliers richement parés,  en train de chasser. Ici, le thème n'est pas la mort en soi – celle des trois jeunes hommes mais plutôt la leçon, l'avertissement d'une décomposition, d'une pourriture à venir dans un futur plus ou moins lointain.

     

    La danse Macabre

     

    La Ferté - Loupière

     

    La Ferté - Loupière

     

    La danse macabre qui  comprend 42 personnages figurant toutes les conditions humaines, est à la fois un document artistique et une haute leçon de morale (la mort s'adresse aux gens de toutes classes : nul n'y échappe).

     

    Détails

     

    La Ferté - Loupière

     

    La Ferté - Loupière

    Cette forme d'expression est le résultat d'une prise de conscience et d'une réflexion sur la vie et la mort, dans une période où celle-ci est devenue plus présente et plus traumatisante. Les guerres -surtout la guerre de cent ans - les famines et la peste, que représentent souvent les trois cavaliers de l'Apocalypse, ont décimé les populations.

    Un site sur l'art macabre du moyen-âge à nos jours

    http://www.danses-macabres-europe.org/france/index.php?rub=accueil

     

     

     

    La Ferté - Loupière

    Escalier à vis

     

    La Ferté - Loupière

     

    La charpente

     

    La Ferté - Loupière

     

     

    Le mot loupière s'apparente à lupus le loup et s’explique par l’abondance en ces lieux, dans les temps anciens, de ces bêtes sauvages.

    La Ferté-Loupière est implanté au creux de la vallée du Vrin adossé aux plateaux boisés. Le village fut fortifié dès le haut moyen âge et le cours d’eau a été dévié pour assurer une protection naturelle au pied des murs d’enceinte. Le Vrin contourne toujours le village et le traverse même en certains endroits. Les vestiges des fortifications qui subsistent au pied de la colline rappellent la prospérité passée du bourg. 

     

    La Ferté - Loupière

     

    Le Donjon est le seul vestige qui nous soit parvenu du château du comte Pierre de Courtenay : coiffé d’un toit en poivrière, il conserve une fenêtre au linteau en accolade, des latrines  en encorbellement et des meurtrières.

    La Ferté - Loupière

     

     


  • Commentaires

    2
    C7
    Mercredi 15 Mai 2013 à 17:10

    Bizarrement je ne reçois plus tes newletters, c' est mon mari qui va directement sur ton blog qui m' a dit qu' il y avait de nouveaux articles. Faut il que je me ré-inscrives ? Bonne fin d'  après midi. Bizz de C7

    1
    Mercredi 15 Mai 2013 à 11:53

    Bonjour Paulo
    Merci pour ce merveilleux billet qui m'a appris tant de choses, cette église est cependant magnifique et les peintuires, je ne les aurais pas comprises sans toi, là encore je te remercie

    Bonne journée mon ami

    Gros bisous

    Méline  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :