• Le Zouave du pont de l' Alma

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                              Isidore A. A. Pils (1813 - 1875)

    Bataille de l'Alma - 20 septembre 1854 - guerre de Crimée

    Victoire franço-anglaise sur les russes

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27Alma

     

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                             net

                                                       Le zouave de Georges  Diebolt                                                                 

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                                       Paris au mois d' août

    Le Zouave

    Il représente le soldat André-Louis Gody (1828-1896), né et mort à Gravelines, dans le Nord.

     

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

     

     Le Zouave du pont de l' Alma

    Janvier 1910

     

     

    Depuis les inondations de 1910 Le Zouave sert de référence aux Parisiens pour apprécier le niveau des eaux. Cette crue du siècle n’avait laissé alors que la tête du zouave hors de l’eau. Le zouave du nouveau pont a été remonté un tout petit peu plus haut que son emplacement d'origine.

     

     

    Premier pont de l' Alma

     

    Le premier pont de l' Alma construit de 1854 à 1856 fut inauguré par Napoléon III, qui lui donna le nom de sa première victoire en Crimée.

    Les pilles sont ornées de quatres statues représentant des soldats ayant participé à la bataille : un grenadier, un zouave, un chasseur, et un artilleur.

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

    Le Grenadier et le chasseur du pont de l'alma durant l'exposition universelle de 1900

     

    Le nouveau pont

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                                                                  net

    Devenu trop étroit pour le trafic routier et fluvial, et victime d’un tassement, le pont fut entièrement reconstruit de 1970 à 1974, pour devenir l’ouvrage que nous connaissons. La statue du zouave fut la seule à être maintenue sur le nouveau pont, mais sur le côté opposé (amont), l’édifice ne possédant plus qu’une pile côté rive droite.

     

     

    Que sont devenus les trois autres soldats ?

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                                                                net

    Le chasseur à pied d' Auguste Arnaud

     

    Il se trouve désormais  à Joinville-le-Pont, visible depuis l’autoroute A4, adossé à la redoute de Gravelle dans le bois de Vincennes.

     

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                                                                  net

    Le grenadier de Georges Diebolt

     

    Le grenadier est à Dijon, avenue du Premier-Consul, face au lac Kir. Il accompagnait le célèbre Zouave et fut donné à la ville de Dijon à la demande du Chanoine Kir. Le 31 Mars 1970 la statue arrive à Dijon par voie d'eau.

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                          net

    L' Artilleur d' Auguste Arnaud

     

    L' Artilleur a été transféré à La Fère, dans l’Aisne, sur la place de l’Europe.

    La Fère est le berceau de l' Artillerie Française .

     

     

     

    La Flamme de la liberté 

     

    Le Zouave du pont de l' Alma

                                                                                                                                 Paris au mois d' août

    Le pont de l’Alma est situé à proximité du tunnel où Lady Di a trouvé la mort, en août 1997. Celui-ci se trouve entre le pont et la place de l’Alma. Au surplomb du tunnel se dresse la Flamme de la liberté, réplique en taille réelle de la flamme de la statue de la Liberté, à New York. Elle fut offerte par le journal International Herald Tribune en 1987 pour célébrer l’amitié franco-américaine, et pour remercier la France de la restauration de cette statue. Devenue spontanément un lieu de recueillement pour les admirateurs de la princesse Diana, la Flamme de la liberté est aujourd’hui détournée de sa fonction initiale, alors que le monument officiel commémorant le décès de Lady Di est situé dans un jardin du quartier du Marais…

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Septembre 2013 à 18:57

    Bonsoir mon très cher Paulo

    Merci pour l'historique du pont de l'Alma et pour cette vidéo
    Merci pour tes belles photos

    Bonne soirée mon ami

    Gros bisous

    Méline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :