• Nicolas Ferry le nain de Stanislas .

     

    Nicolas Ferry le nain de Stanislas .

    Nicolas Ferry et le Roi Stanislas

     

    Nicolas Ferry naît à Plaine (Bas Rhin), le 11 novembre 1741. Il mesure à peine 7 pouces et pèse une livre un quart.

    Il est si minuscule que ses parents le font dormir dans un  sabot.

    Sa bouche etant trop petite il tète une petite chèvre qui lui sert de nourrice.

    Il devient très célèbre et beaucoup de gens viennent l'admirer. Le roi de Lorraine, Stanislas Lesczinski, en entend parler et veut voir cet enfant extraordinaire. Nicolas a alors cinq ans, mesure 15 pouces et pèse 12 livres. Ses parents l'emmènent donc à Lunéville .

    Le roi est tellement enchanté de voir ce petit bonhomme qu'il demande au père de Nicolas de le lui confier pour l'éduquer et lui tenir compagnie. Ses parents acceptent et Stanislas le surnomme Bébé.

     

         Nicolas Ferry

     

     Nicolas a six ans , il joue à cache-cache avec le roi, Bébé aime aussi se cacher dans les jupes des dames.

    Un soir, au cours d'un grand dîner, les servantes apportent sur la table du roi un énorme pâté ayant la forme d'une tour. Soudain, le haut du pâté se soulève et Bébé en sort, habillé en hussard .

    Nicolas, n'a pas bon caractère, il a de nombreux défauts : il est entêté, coléreux, paresseux, jaloux, gourmand etc ... .

    Le roi a fait tailler des habits de toutes les couleurs et de toutes les formes pour son nain favori, mais celui que Nicolas préfère est un uniforme de hussard .

     

     Château de Lunéville

    http://www.wat.tv/video/chateau-maudit-luneville-26j0r_2f1q1_.html

     

     Nicolas FerrySuite à l'incendie de la nuit du 2 au 3 janvier 2003 la statue du nain est détruite voici sa reconstruction

    http://www.dailymotion.com/swf/x8py79

     

     

     

     

    Stanislas lui offre aussi une jolie calèche tirée par quatre chèvres. Beaucoup de souverains désirent avoir un nain , et on tente même d'enlever Bébé. Craignant un  enlèvement, Stanislas fait garder Bébé dans son palais, mais le nain devient de plus en plus triste.

    Stanislas veut marier Bébé , il découvre une naine vosgienne nommée Thérèse de Sauvay. Bébé a vingt ans, il mesure 33 pouces mais semble très vieux. Il ne se marie pas, car il tombe très malade. Stanislas fait venir la mère de Nicolas, et c'est dans ses bras que Bébé meurt, le 8 juin 1764 à l'âge de 23 ans.

     

     

     

    Nicolas Ferry

    Musée de Nancy

     

    Nicolas Ferry dit "Bébé " ( ce sont ses vêtements du 18e siecle)

     

     

    ANGE

     

    Nicolas Ferry

    Album Emile Jacotey (1975)

     

     "Le nain de Stanislas"

     

     

    Que le diable l'emporte
    Le nain de Stanislas
    Se lasse
    Toujours entre deux portes
    Le nain de Stanislas
    Menace de rire

    Nicolas Ferry
    Tel était son nom
    D'un roi Lecsinski
    Il était bouffon
    Le coeur en ficelles

    Haut de quelques pouces
    Il nous contamine
    L'entends-tu qui glousse
    Sous les crinolines
    Le nez aux dentelles ?

    Le diable l'emporte (connais-tu son âme)
    Le nain de Stanislas (qui se damne, qui se veut profane)
    Se lasse
    Toujours entre deux portes (ressens-tu le drame, qui le damne)
    Le nain de Stanislas (qui le veut profane)
    Menace de rire (qui le tînt jusqu'en son sommeil)

    Mettez le Vosgien
    Crie dans la luzerne
    On lâche le chien
    La nuit aux lanternes
    Le nain est trop précieux (le nain est trop précieux)

    Le diable s'emporte (entends-tu son âme)
    Le nain de Stanislas (qui se damne, qui se veut profane)
    Se lasse
    Toujours entre deux portes (ressens-tu le drame, qui le damne)
    Qui le veut profane (le nain de Stanislas)
    Qui le tînt dans son dernier sommeil (menace de mourir)

    Et oui môssieur
    Son dernier sommeil
    Le dirigea très loin, très loin
    Oh ! beaucoup plus loin
    Vers un port de plaisir
    Où les nains se nourrissent d'éloquence
    Grandissent, grandissent
    Au fil des années-lumière
    Oui môssieur Stanislas
    Pardon Monseigneur
    Tu te gavais à ses moqueries
    Mais ton nain vole vers une onde
    Où le bruit de ton tric-trac
    N'écorche même plus ses oreilles
    Où tes éclats de rire
    S'engloutissent corps et âme
    Dans un puits de lumière
    Monsieur Stanislas
    Dans un puits de lumière

    Paroles: Christian Decamps. Musique: Francis Decamps 1975 "Emile Jacotey"

     

     

    Le nain jaune

     

    Nicolas Ferry le nain de Stanislas .

     

    Le jeu du Nain Jaune (également appelé Lindor), est pratiqué en France sous la forme que nous lui connaissons aujourd'hui depuis la fin du XVIII° siècle.
    Il tiendrait son nom de Nicolas Ferry

     

    Nicolas Ferry le nain de Stanislas .

     

    Le nain "bébé"

    artiste inconnu musée de Versailles

     

    Nicolas Ferry le nain de Stanislas .

    Stanislas Leczinski (1677-1766)
    Stanislas 1er duc de Lorraine et de Bare (1737-1766)

     

     


  • Commentaires

    2
    C7
    Samedi 1er Juin 2013 à 18:51

    Voilà j' arrive au bout .... mais on dirait que j' ai gardé le meilleur pour la fin ou alors tes articles sont toujours plus recherchés. Je ne connaissais pas du tout cette histoire du nain Nicolas Ferry, il est trop beau dans son habit, photo  juste au dessus de Stanislas Leczinski. Je ne savais pas non plus que le jeu de nain jaune venait du nom de Nicolas Ferry .... j' en apprends des choses en venant te rendre une petit'e visite. Merci à toi. Bon maintenant je vais réellement servir un pti apéro à mon z 'hom qui ne voit toujours rien venir ... on va le prendre au jardin. Vous vous joignez à nous ......??  C 'est de bon coeur !!Bonne soirée à toi et Béa et n' oublies pas .... demain soleil, ici toujours là !!!!  Bises de C7

    1
    Samedi 1er Juin 2013 à 18:00

    Bonjour très cher Paulo

    Ceci est un copié collé

    Un petit coucou vite fait, je pars sur Dunkerque, "l'Armada de la Liberté" fait escale à Dunkerque, jusqu'à lundi soir, avant de rejoindre Rouen, je veux la voir car le plus grand voilier du monde, un quatre mâts y sera, ce sera un régal

    Je rentrerai surement très tard

    Je commenterai vos articles dès mon retour

    Bonne journée

    Gros bisous

    Méline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :