• Pontigny

     

    Pontigny

    89

     

     

    Pontigny

     

    Blason de Pontigny

     

     

    Pontigny

    Pont-au-nid... Pontigny

     

     Le blason de Pontigny repose sur un à-peu-près.
    On y voit une poule en train de couver au sommet d'un arbre, le tout au milieu d'un pont : pont-au-nid... Pontigny...
    C'est non seulement prendre des libertés avec la toponymie mais surtout se placer sous de bien curieux auspices.
    La vénérable abbaye fondée en 1114 par Hugues de Mâcon, compagnon de saint Bernard, semble avoir toujours quelque surprise à révéler sous sa gravité cistercienne.
     
     
     
    Source : 
     
     
     
     

    Le pont des sept frontières


     
    XII e - Moyen Age

     

    Pontigny

    Pontigny environs d' Auxerre le Pont

    Pontigny

     

    Pontigny

                                                                                         net

    En 1114, un chanoine de la cathédrale d'Auxerre, le père Ansius, s'en alla faire retraite en l'abbaye de Cîteaux. La réputation du monastère rayonnait sur tout le continent, et tenait à sa règle de vie extrêmement sévère : les moines de Cîteaux devaient impérativement respecter certains voeux, et en particulier celui de pauvreté. Ce qui supposait, pour ceux qui détenaient des biens terrestres, de vives incitations à s'en débarrasser. Notre chanoine se trouvait posséder quelques arpents de terre au bord d'une jolie rivière, le Serein, en un lieu-dit, alors désert, qui se nommait Pontigny. Ce n'était guère qu'une clairière, perdue au fond des bois. Tout naturellement, le chanoine en fit don à l'abbaye.

    Auxerre n'était pas loin : ville prospère et peuplée, haut lieu des pèlerinages vers Saint-Germain, abondamment dotée d'églises et de monastères, elle était un vivier de chrétiens, dont certains fatalement seraient attirés par le prestige de Cîteaux. Aussi les moines cisterciens bâtirent-ils à Pontigny une abbaye sœur, en la dotant dès l'origine d'imposantes proportions. Le succès fut spectaculaire et immédiat.

     

    en un même point de Pontigny se rencontraient les frontières des trois comtés d'Auxerre, de Tonnerre et de Champagne, et celles des trois diocèses d'Auxerre, de Sens et de Langres ; ajoutez-y le fief de l'abbaye de Pontigny, elle-même indépendante, et c'est au total sept domaines féodaux qui convergeaient en un seul lieu, pile au milieu du Serein !

    Ainsi stratégiquement placée, l'abbaye fut vite submergée par les offrandes des fidèles, et surtout par les dons somptueux des trois comtes et des trois évêques qui l'avoisinaient. Et au point de jonction des sept territoires, on construisit un pont, celui-là même qui existe encore, à peine remanié.

    Lorsqu'un conflit éclatait entre l'un ou l'autre des princes ou des prélats, plutôt que de se battre ou de s'excommunier, et comme aucun n'admettait de se rendre chez l'autre pour négocier, puisque aussi chacun pouvait se prétendre chez lui sur l'arche centrale du pont de Pontigny, c'est au beau milieu de ce pont qu'à de multiples reprises les grands qui gouvernaient vinrent se rencontrer, signer accords et conventions. Dans les grandes circonstances, on dressait une table dans l'axe du Serein ; et les trois comtes, les évêques et l'abbé de Pontigny y réglaient en dînant, les affaires de nos régions.

     

    source:

    http://www.yonne-89.net/pontigny.htm

     

     

     

    L' Abbaye

     

    Abbaye de Pontigny (89)

                                                                                        Christian 06/2014

     

    Voir ou revoir

     

    http://leblogdepaulo.eklablog.com/abbaye-de-pontigny-89-1114-2014-a108420394

     

     cool

     


  • Commentaires

    3
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 20:11
    francinea

     


    bonjour, l'abbaye est magnifique, tout ce que j'aime smile je te souhaite une bonne journée bisous

    2
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 12:30

    Bonjour

    J'aime beaucoup le blason!

    Merci beaucoup pour cet article très instructif!

    Bisous

    1
    Mardi 28 Octobre 2014 à 10:06

    Encore un reportage tres fouillé,merci....Bon mardi,Jean-Pierre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :