• Ricet Barrier

     

     

    Ricet Barrier

     

    Ricet Barrier

    1932 - 2011

    Chanteur et fantaisiste français.

     

    En 1955, il fait la connaissance de Bernard Lelou, ils travailleront étroitement tant au niveau des paroles que de la musique jusqu'à la mort de celui-ci en 1990. Barrier participe au Petit Conservatoire de la Chanson de Mireille émission diffusée par la RTF, en 1955 et 1956.

    Les frères Jacques durant leur carrière reprendront 21 chansons signées Barrier et Lelou.

     

    Les Freres Jacques & Brigitte Bardot - Stanislas

     

    Les freres Jacques la marchande de poisson

     

    Ricet Barrier - Les Spermatozoïdes

     

     

    La Servante du château

    1958

    Pour son Premier album Ricet a reçu le Grand Prix de l'Académie du disque en 1958 pour cette œuvre.

     

    Ricet Barrier - le crieur de journaux (1957)

    Invité par Mireille au Petit Conservatoire de la Chanson le 1er novembre 1957, Ricet-Barrier chante "le crieur de journaux", une chanson dont il a écrit les paroles et L. Pizzuto la musique.

     

    La servante du château

     

     La Java des Gaulois

     

    Eh, la Marie !

     

    Y a plus d'sous

     

    Durant les années 1960 et 1970, Ricet Barrier intervient dans plusieurs émissions télévisées enfantines. Il prête sa voix à Mr Ziboux, un personnage de la série Colargol, ainsi qu'au personnage principal de Saturnin le canard, dont il cosigne les dialogues. Il est aussi le narrateur de Barbapapa et signe le générique de la série.

     

    Ricet Barrier

    L' ours Colargol 1970

     

     

    Saturnin et compagnie

     

    Barbapapa - Générique

     

     Les Vacanciers

    (1968)

     

    Belle qui tient ma vie

    On lui doit également, avec son trio vocal, la résurrection de cette belle  et ancienne chanson française ,  chantée à cappella. Cette interprétation, et quelques autres, montrent qu'il n'est pas seulement un amuseur et chanteur rustique, ce que certaines de ses chansons pourraient laisser accroire à un public non averti. Il est en réalité un poète, un compositeur subtil et talentueux.

     

    "Farandole des pauv's p'tits fanfans morts"

    Ce poème, toujours d'actualité puisqu'il évoque l'enfance maltraitée, la violence parentale et les assassinats d'enfants, a été mis en musique par Ricet Barrier. Il fait bien entendu écho à l'enfance du poète Jehan Rictus et au manque d'amour qui fut son lot, mais bien au-delà de sa composante autobiographique, c'est aussi un chant déchirant et désespéré, qui se veut la voix desenfants maltraités et tués  dans le silence des familles.

     

                                                                                                         Complainte des p'tits fanfans morts.

     

     

     

    Ricet Barrier

    1867-1933

         Poème de Jehan Rictus

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jehan_Rictus

     

    "Farandole des pauv's p'tits fanfans morts"

     

    Nous, on est les pauv’s tits fan-fans, 
    les p’tits flaupés, les p’tits foutus
    à qui qu’on flanqu’ sur le tutu
    les ceuss’ qu’on cuit, les ceuss’ qu’on bat,
    les p’tits bibis, les p’tits bonshommes,
    qu’a pas d’bécots ni d’suc’s de pomme,
    mais qu’a l’jus d’triqu’ pour sirop d’gomme
    et qui pass’nt de beigne à tabac.
    Les p’tits vannés, les p’tits vaneaux
    qui flageol’nt su’ leurs tit’s échâsses
    et d’ qui on jambonn’ dur les châsses :
    les p’tits salauds, les p’tit’s vermines,
    les p’tits sans-cœur, les p’tits sans-Dieu,
    les chie-d’-partout, les pisse-au-pieu
    qu’il faut ben que l’on esstermine.
    Nous, on n’est pas des p’tits fifis,
    des p’tits choyés, des p’tits bouffis
    qui n’ font pipi qu’ dans d’ la dentelle,
    dans d’ la soye ou dans du velours
    et sur qui veill’nt deux sentinelles :
    Maam’ la Mort et M’sieu l’Amour.
    (...)
     

    Ce poème, toujours d'actualité puisqu'il évoque l'enfance maltraitée, la violence parentale et les assassinats d'enfants, a été mis en musique par Ricet Barrier. Il fait bien entendu écho à l'enfance du poète et au manque d'amour qui fut son lot, mais bien au-delà de sa composante autobiographique, c'est aussi un chant déchirant et désespéré, qui se veut la voix des enfants maltraités et tués dans le silence des familles.

     


  • Commentaires

    5
    Patrick
    Samedi 19 Avril 2014 à 12:50

    Hello,


    La photo nécro n'est pas celle de Ricet Barrier mais celle de Pierre Vasiliu qui, lui, est encore bien vivant. Ce serait pas mal de la changer, merci. :-)


    Sinon c'est sympa

    4
    C7
    Mardi 31 Décembre 2013 à 22:55

    Tiens bizarrement je t' avais laissé un long message sur cet article qui m' avait bien plu. Mais je ne vois rien du tout ..... envolé dans les méandres du net ..... j' espère que cela ne fait pas cela souvent .... sniffff.

    Moi j' aimais beaucoup et que dire de mon copain "Saturnin" et l' Ours Colargol en ré  en fa en sol.... Par contre le poème sur les enfants mal traités malheureusement toujours d' actualité et oh combien en ce moment. Bon j' espère que message ne prendra pas la clé des champs avec ce 31 décembre .... peut être le dernier de l' année  2013 ..... pas sur car je n' ai pas encore vu tous tes articles .... il me semble qu' il m' en reste ..... petite pause !!!! à toute .... J' espère que ton réveillon se passe bien et que le passage de 13à 14 ne sera pas trop difficile. Bizzzz de C7

    3
    Lundi 30 Décembre 2013 à 10:33
    Joseph Guégan

    j'ignorais qu'il avait tant de cordes à son arc.

    2
    Lundi 30 Décembre 2013 à 10:18

    Ricet Barrier,la génération des humoristes et fantaisistes de légende...tres bon lundi,à bientôt,Jean-Pierre

    1
    Lundi 30 Décembre 2013 à 10:18

    Bonjour Jean-Paul; un artiste que j'aime beaucoup , qui sort des "normes" ; c'est peut-être pour cela qu'il n'était "invité" nulle part ...Merci pour cet article. Je te souhaite une belle semaine. Bisous. Francine.

    v

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :