• Tyrrell Racing

     

    Ken Tyrrell

    1924-2001

     

    Tyrrell

     

    Ken Tyrrell était surnommé « Oncle Ken » (Uncle Ken) ou encore "le bûcheron" en raison de son autre activité de négociant en bois.

    C'était l' un des rares directeur d' écurie qui a attiré à la fois le respect et la sympathie.

     

     Tyrrell Racing

    Ken Tyrrell avait créé son écurie, avec le soutien de Matra , à la fin des années 60.

     

     1968

     Tyrrell Racing

                                                                                                                    24/06/1968

      GP de Hollande Zandvoort

    1er Stewart , 2ème Beltoise

     

    En 1968 l'association Matra-Tyrrell décident de s'attaquer au championnat du monde de Formule 1. L'écurie Tyrrell prend alors le nom de Matra International, afin de la différencier de l'équipe officielle Matra basée en France.

    Dès 1968, la Matra-Ford pilotée par Stewart s'affirme comme l'une des meilleures voitures du plateau. Le pilote écossais termine la saison vice-champion derrièreGraham Hill sur Lotus.

     

    1969

     

    Tyrrell Racing

    Matra MS 80

     

    Stewart remporte le titre mondial des pilotes tandis que Matra décroche celui des constructeurs.

     

    1970

     

     Tyrrell Racing

     March Cosworth Tyrrell

     

    Matra, pour la saison 1970, exige  de Tyrrell qu'il troque son moteur V8 Ford-Cosworth pour le V12 Matra.

    Peu convaincus par le potentiel du moteur français après des essais réalisés en fin de saison, Tyrrell et Stewart décident donc de quitter le giron Matra et se tournent in-extrémis vers le nouveau constructeur March .

    Malgré une victoire de Stewart en début de saison, Tyrrell est rapidement convaincu des faiblesses de ce châssis. Aussi prend-il la décision, au printemps 1970, de devenir constructeur à part entière et de concevoir sa propre Formule 1.

    La Tyrrell 001, première voiture de la marque, effectue ses débuts fin 1970 et signe d'emblée des performances encourageantes.

     

    Tyrrell Racing

    1970 Watkins Glen Tyrrell 001 Jackie Stewart

      

    Les grandes années Tyrrell

     

     

    Tyrrell Racing

    Tyrrell et Jackie Stewart, avant le Grand Prix des États-Unis  1971, à Watkins Glen

     

     

    1971

     

    Tyrrell Racing

    Jackie Stewart GP de France
     

    Dominateur, Jackie Stewart remporte son deuxième titre mondial.

    C'est également le deuxième titre de l'écurie Tyrrell, mais le premier en tant que constructeur.Le triomphe de Tyrrell est complété par la première victoire en Grand Prix du jeune pilote français François Cevert.

     

    Tyrrell Racing

    François Cevert et Jackie Stewart

     

     

    Tyrrell Racing

    François Cevert à Watkins Glen lors du Grand Prix des Etats-Unis 

      
     

    1972

     

    Tyrrell Racing

    GP d' Autriche

     

     

    Un léger recul avec 4 victoires pour Stewart, et la place de vice-champion du monde.

     

    1973

     

    Tyrrell Racing

    GP de Belgique Zolder

     
     

    Stewart décroche son troisième titre mondial.

    Mais le succès est terni en fin d'année par l'accident mortel de Cevert, à Watkins Glen, le circuit de son premier succès en F1. Cevert était appelé à devenir le nouveau leader de l'équipe, Stewart ayant averti Tyrrell en cours d'année de sa décision de mettre un terme à sa carrière.

     

    1974

     

    Tyrrell Racing

    Patrick Depailler GP Allemagne Nurburgring

     

    Tyrrell Racing

    Jody Scheckter

     

    Avec un inédit duo de pilotes inexpérimentés composé du bouillant Sud-Africain Jody Scheckter et du Français Patrick Depailler, l'écurie Tyrrell réalise une saison au-delà de toutes les espérances puisque Scheckter remporte deux victoires et termine à la troisième place finale du classement général, après avoir longtemps fait figure de champion du monde .

     

    1976

     

     

    Tyrrell Racing

     

     Tyrrell P34

     

    1976-1977 Formula 1 - Tyrrell P34 Six Wheeler

     

    Début 1976, l'équipe Tyrrell présente  la Tyrrell P34, dont la caractéristique principale est de posséder 6 roues, 2 roues classiques à l'arrière, et 4 roulettes à l'avant; afin de lui garantir en théorie plus d' adhérence  . La P34 signe un sensationnel doublé (Scheckter devant Depailler) au GP de Suède.

     

    1978

     

     

    Tyrrell Racing

    GP de France 1978 Tyrrell et Depailler

     

     

    Tyrrell Racing

    Victoire de Patrick Depailler à Monaco

     

     

    Le Déclin

     

    Après des saisons 1979, 1980 et 1981 anonymes, Tyrrell retrouve des couleurs avec le jeune italien Michele Alboreto. Handicapé la majeure partie de l'année par la faible puissance de son V8 Ford-Cosworth atmosphérique, l'Italien met à profit l'agilité de son moteur sur les sinueux tracés urbains.

    Il s'impose ainsi dans les rues de Las Vegas en 1982 et dans celles de Detroit en 1983.

     

     

    Tyrrell Racing

    1982

     

    Tyrrell Racing

    Michele Alboreto GP de Suisse 1982 (circuit Dijon-Prenois)

     

     

    Tyrrell Racing

    Michele Alboreto GP Las Vegas 1982

     

    Tyrrell Racing

    Alboreto GP Detroit 1983

     

     

    Il s'agit des dernières victoires de Tyrrell en Formule 1.

     

     

    Tricherie

    1984

     

     A la mi-saison, convaincue de tricherie, Tyrrell est exclue du championnat du monde, et ses résultats du début d'année annulés : Tyrrell faisait partir ses voitures en dessous du poids légal, puis les lestait en fin de course avec des billes de plomb injectées dans le réservoir lors d'un simulacre de ravitaillement en eau ; les monoplaces passaient ainsi avec succès le contrôle technique d'après course. À l'époque, les ravitaillements en essence étaient interdits, et ces arrêts pour ravitaillement en eau intriguèrent les commissaires du GP de Detroit, où les Tyrrell à moteur atmosphérique furent aussi performantes que les voitures turbo.  

     

    La fin de Tyrrell Racing

     

    De retour sur les grilles en 1986, bien que disposant d'une fourniture moteur par Renault (de mi-1985 à fin 1986) Tyrrell ne retrouvera jamais les sommets, malgré quelques coups d'éclat ponctuels.

    Ken Tyrrell est obligé de faire appel à des pilotes payants. Cette politique n'exclut pas la possibilité de dénicher la perle rare, comme Jean Alesi au cours de la saison 1989. Ce dernier réalise une brillante saison 1990, avec deux deuxièmes places à Phoenix (sur la Tyrrell 018), et à Monaco au volant de la nouvelle Tyrrell 019.

     

    Tyrrell Racing

    Tyrrell et Jean Alesi 1989

     

    Tyrrell Racing

     Alesi devant Senna Phoenix 1990, il finira second.

     

    Tyrrell Racing

    Monaco 1990  second également.

     

    En 1994, Mark Blundell décroche le dernier podium de l'écurie et en 1997, Mika Salo, les derniers points.

    Tyrrell Racing

    GP Espagne 1994 Blundell 3 ème

     

    Tyrrell Racing

    Monaco 1997 Mika Salo 5 ème

     

    Ken Tyrrell accepte finalement en décembre 1997 de vendre l'écurie au groupe British American Tobacco, et abandonne la direction de l'écurie, après une ultime saison sous le nom Tyrrell, l'équipe disparait fin 1998 pour céder la place à la nouvelle écurie B A R.

    Résultats
    Début en CM F1 Grand Prix du Canada 1970
    Dernier GP Grand Prix du Japon 1998
    GP disputés 430
    Points marqués 621
    Titres constructeurs 1 (1971)
    Titres pilotes 2 1971, 1973)
    Victoires en Grands Prix 23
    Podiums 77
    Pole positions 14
    Meilleurs tours en course 20

     

     

     

     

     

     

     

     

     
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       

  • Commentaires

    2
    C7
    Jeudi 14 Novembre 2013 à 09:56

    Tout une époque .... quelle joie de revoir certaines têtes plus ou moins oubliées (Cevert, Depailler, Alboretto, Alési etc)et grace à toi sont remis en mémoire par cet article. Merci. Bonne journée dans un gros brouillard givrant chez nous avec -3°. Bises de C7

    1
    Mercredi 13 Novembre 2013 à 09:23

    Bonjour Jean-Paul , il y a chez nous le circuit de Spa-Francorchamps ( Formule 1) .Dans le musée qui lui est dédié, j'ai fait pas mal de photos ; il faudrait que j'aie le temps de les "réduire" et d'en faire un article !

    Bonne journée .Bises amicales. Francine Clio.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :