• Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

    Artas est situé à 15 km de Bourgoin

    en NORD Isère
     

    Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

     Le village

    Artas Isère

    L'église au deux clochers

     

    Cette construction est citée en 1095. Le prieuré Saint-Pierre est connu en 1190. Il dépendait de l'abbaye de Cluny. En 1864, les deux chapelles latérales ont été reconstruites ; en 1899, on installe sur la façade un clocher néo roman à côté de l'ancien. Aujourd'hui, le prieuré a été transformé en mairie et école.

     

    Artas Isère

     

     

     

    Les galères de Louis XIV

     

    Sous le règne de Louis XIV, les chênes renommés de la forêt d'Artas fournissaient en grande partie les bois de marine des galères du roi à Marseille.

     

    Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

    La Réale

    Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

     

    Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

    Les galères dans le port et la rade de Marseille, Atlas de 1584

     

    Le village d' Artas revendique être le « berceau de la fête des Mères ». En effet le 10 juin 1906 à l'initiative de Prosper Roche, fondateur de l'Union fraternelle des pères de famille méritants d'Artas, une cérémonie en l'honneur de mères de familles nombreuses eut lieu. Deux mères de 9 enfants reçurent, ce jour-là, un prix de « Haut mérite maternel ». Le diplôme original créé par Prosper Roche est conservé dans la bibliothèque de l'institut de France avec les archives de l'association.

     

    Naissance de la Fête des Mères

     

    http://artas-mairie.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=52&Itemid=71

    La mise en place (08/09/1904) d'une société mutualiste, d'abord dirigée vers les pères de famille méritants, qui se tourna très vite, tant l'altruisme de sa réflexion était grand, vers les mères de ces familles méritantes.

    Artas Isère "berceau de la fête des mères"

    L'homme de la situation, fut l'instituteur Prosper Roche. Lui-même père d'une famille de sept enfants, ancien engagé volontaire dans la campagne de 1870/1871. La personnalité du fondateur n'est sans doute pas étrangère aux objectifs de la société : encourager la maternité et citer en exemple des modèles d'éducation.

    Ainsi, le 19 mars 1905, les membres actifs de l'Union fraternelle des Pères de famille Méritants, étaient appelés à désigner les deux mères de famille auxquelles seront décernés des prix dits de "haut mérite maternel" et des diplômes d'honneur. Ont été élues :

    Madame Joseph Bouvard, née Marie Louise Faure, qui a neuf enfants.

    Madame Joseph Philippe née Marie Ogier, qui a également neuf enfants.

    La grande fête eut lieu le 10 juin 1906. Cette journée et les initiatives qui y furent prises, sont restées indiscutablement dans l'histoire d'Artas. C'est dans cet esprit, que notre village remet en mémoire en 2006, le Centenaire de la naissance de la Fête des Mères. Devoir de mémoire, ou simple retour aux origines ? Parlons désormais d'une célébration qui mettra en avant la notion de famille : sereine, protectrice, éducatrice et en même temps soucieuse de son importance.

     

    Artas Isère "Berceau de la fête des mères"

     

     

    Artas 38

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :