• Crémieu Isère (2/3)

     Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                              Wikipédia

    L'église fortifiée de Crémieu

     

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                          21/06/2013

      

    L’église et ses fresques augustiniennes

     

    C’est l’ancienne chapelle du couvent des Augustins. A la Révolution, en 1791, lorsque tous les bâtiments conventuels furent rachetés, elle devint église paroissiale. Construite à partir du 14e siècle et adossée aux remparts, elle a la particularité d’être orientée sud nord. Au 15e siècle, une deuxième période de construction vers le nord va être entreprise. Elle connaîtra une succession de modifications jusqu’au 19e siècle notamment le plafond initialement en chêne lambrissé sera remplacé par des voûtes néogothiques. Dernièrement, des peintures augustiniennes dans le chœur de l’église ont été mises à jour. De l’avis des experts italiens venus les étudier, elles constituent un ensemble pictural unique en France !

     

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                          21/06/2013      

    Les fresques             

     

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                               21/06/2013

                              

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                         photo internet 

     

    http://medieval.mrugala.net/Architecture/France,_Isere,_Cremieu/Cremieu%20-%2010.htm

                         

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                               21/06/2013

     

    Dans une chapelle latérale, la statue du Saint curé d’Ars

     

    Le  8 mai 1786 , Jean-Marie Vianney naît à Dardilly, près de Lyon.

    Il est le quatrième de six enfants, et passera son enfance dans la

    ferme de son père, durant la période troublée de la Révolution

    française. 1806 : ayant manifesté le désir de devenir prêtre,

    Jean-Marie Vianney commence sa formation auprès de l’Abbé

    Balley, au presbytère d’Écully.  23 juin 1815 : après une formation

    longue et souvent difficile, il est ordonné diacre à Lyon.  13 août

    1815 : il est ordonné prêtre à Grenoble par Mgr Simon. Il est alors

    nommé vicaire de l’Abbé Balley à Écully. 13 février 1818, il arrive à

    Ars comme desservant. 1821 : Ars retrouve le statut de paroisse et

    Jean-Marie Vianney en devient le Curé. À partir de 1822, il

    entreprend de restaurer et d’embellir son église, tâche qu’il

    poursuivra jusqu’à sa mort. 1823 : le diocèse de Belley, dont

    dépend la paroisse d’Ars, est rétabli. 1824 : il ouvre la Maison de

    Providence pour en faire une école gratuite pour les filles ; elle

    deviendra plus tard un orphelinat. Vers 1830 : début de l’afflux des

    pèlerins et des pénitents à Ars. Ils ne cesseront de venir toujours

    plus nombreux, et ce jusqu’à sa mort. Le Curé d’Ars ne pourra

    presque plus quitter sa paroisse, il s’occupera exclusivement de

    ses paroissiens et des pèlerins. 1843 : grave maladie du saint

    Curé, qui précède la première “fuite” d’Ars. Il y aura trois autres

    fuites, face à l’ampleur de la charge de Curé et la prise de

    conscience de ses faiblesses. En 1849, il fonde l’école des

    garçons qu’il confie aux Frères de la Sainte Famille de Belley. À

    partir de 1853, une équipe de missionnaires diocésains vient aider

    le saint Curé, “prisonnier” du confessionnal et assailli par les

    pèlerins. 1858 : on dénombre 100 000 pèlerins environ cette

    année-là à Ars. Le Curé d’Ars passe jusqu’à 17 heures par jour au

    confessionnal. 4 août 1859 : le Curé d’Ars meurt épuisé vers 2

    heures du matin, dans son presbytère. 8 janvier 1905 :

    béatification par le pape Pie X ; il est déclaré “patron des prêtres

    de France”. 31 mai 1925 : canonisation par le pape Pie XI. 1929 : il

    est déclaré “patron de tous les Curés de l’univers” par le pape Pie

    XI. 6 octobre 1986 : le pape Jean-Paul II vient en pèlerinage à Ars.

     

     

     

    La halle de Crémieu

     

     

    Crémieu Isère (2/3)

     

     

     Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                            21/06/2013   

     

    Située à la croisée des grandes voies de commerce reliant la Savoie, la Suisse et l'Italie, Crémieu a, dès le XIIIe siècle, une grande importance économique. Un marché public se tient sur les hauteurs de la ville avant d'être implanté à l'emplacement de la halle actuelle. Lieu marchand et lieu d'échanges, cet édifice est l'un des plus importants de France par ses dimensions (60,80 m par 19,50 m). Classée monument historique en 1906, la halle a probablement été construite au début du XVe siècle (1434), comme l'indique une récente analyse des bois de charpente. Emblème de la ville, la halle n'a pas changé d'aspect ni de fonction depuis plus de cinq cents ans. Elle est divisée en trois nefs par des murs-bahuts, percés de passages piétonniers.  

                                                                

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                       21/06/2013

     

    La charpente en chêne supporte une couverture de laves de Bourgogne - elles ont récemment remplacé les "couvrures" anciennes - de quatre cents tonnes ! 

    les pierres plates ou lauzes s'appellent dans ce canton du Dauphiné des "couvrures".

     

                                                   

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                                          internet

    A l' extrémité Est de la halle se trouvent des mesures à grain en pierre de taille, de contenances diverses calibrées avec précision selon les unités traditionnelles de mesure : le bichet (19,5 litres), la bichette (un demi-bichet), l'émine (deux bichets) et le setier (quatre bichets).

     

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                               21/06/2013

     Les mesures à grain
     

    Crémieu Isère (2)

                                                                                                                                              21/06/2013

     

    En resortant de la halle nous appercevons la tour ronde des remparts, prochaine étape de notre visite .

     

     

     


  • Commentaires

    3
    C7
    Dimanche 30 Juin 2013 à 12:53

    Cette halle est superbe, un très beau monument quand on pense aux ans qu' elle a traversés. Vraiment très belle bâtisse, j' admire. Emblème de beaucoup de villages ou villes et malgré les arbres on voit bien le donjon qui est de nel architecture. Y a pas à dire ils savaient travailler pour l' éternité en ce temps là. Merci pour cet article encore bien intéressant. Bon après midi.... nous, on cherche ma minette qui s' est échappée, 1ère fois qu' elle met le nez dehors depuis un an que nous l' avons. Jeannot n' a pas fait du tout attention..... grrrrr!!!

    Bises de C7

    2
    Samedi 29 Juin 2013 à 17:36

    Bonsoir mon très cher Paulo
    J'adore l'église fortifiée

    Je rentre des soldes ei il y avait un monde fou , je suis sur les rotules, complètement à plat, impossible de faire un pas de plus 

    J'espère que tu vas bien mon ami

    Je te souhaite une bonne soirée avec de gros bisous

    Méline

    1
    josie du ....T
    Samedi 29 Juin 2013 à 09:43

    Un petit coucou, nous sommes dans la purée de poix ce matin 29 juin !!!!!

    Au revoir Alain, un homme que j'admire beaucoup et formidable athlete

    Crémieu et sa halle avec ses mesures à grains, je m'en souviens très bien. Merci pour cett page d 'histoire qui, comme d'hab., m' enchante.

    Bon W.E.

    Amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :