•  

     

     

     

     

    1943

    La Kriegsmarine rejoint la côte méditerranéenne par la voie terrestre.

     

    Dans l'impossibilité de faire passer ses péniches de débarquement et ses dragueurs de mines par le détroit de Gibraltar, tenus par les Alliés, La Kriegsmarine (marine de guerre allemande) décide de rejoindre la côte méditerranéenne par la voie terrestre.

    Partis du Havre, les navires sans signes militaires distinctifs remontent la Seine, puis l'Yonne jusqu'au port d'Auxerre. Là, ils sont tirés de l'eau et chargés sur d'énormes remorques. « Il fallait deux remorques avec six essieux chacune pour transporter une péniche de débarquement, les fameux MFP, le tout était tracté par trois tracteurs à l'avant et quatre à l'arrière. Les convois mesuraient 90 mètres de long. »


     

    Auxerre

    Avallon 1943

     

    Avallon 1943

     

    Avallon 1943

     

     

    Le Tunnel de Saint-Moré.

     

    Kriegsmarine (1943)

                                                                   nationale7.pagesperso-orange.fr

     

    Afin de contourner le Tunnel de Saint-Moré, les convois

     traversaient Saint-Bris-le-Vineux, Nitry, Joux-la-Ville et Lucy-le-Bois,
    et rejoignaient la RN6 à Avallon.

     

    Avallon

     

    Avallon 1943

    les Avallonnais vont voir passer en centre-ville 58 bateaux.

     

     

    D’avril à juillet 1943, les habitants d'Avallon à 400 kilomètres de la mer la plus proche! voient passer dans les rues d’imposants convois transportant des péniches de débarquement et des dragueurs de mines allemands qui rejoignent la côte méditerranéenne.

     



    Dans le mois précédant le transport des navires de guerre jusqu'à Chalon-sur-Saône, près de 5.000 personnes ont été réquisitionnées afin de détruire sur le parcours tout ce qui pouvait entraver le passage des imposants

    convois :  arbres, poteaux, signalisation et maisons. « Début avril 1943, les maires des villages traversés sont prévenus par la préfecture des destructions programmées. Les habitants disposent de deux jours pour quitter les lieux. »

    À Avallon, deux pompes à essence sont ainsi démolies à coups de pioche.

     

    Hôtel de l' escargot

     

    Kriegsmarine (1943)

    Mais l'événement qui marque le plus les esprits est la destruction à l'explosif de la façade de l'hôtel L'Escargot, rue de Lyon, lors du passage du premier convoi. « L'organisation Todt, en charge des travaux préparatoires, n'avait pas pris en compte cet obstacle. Le convoi a été stoppé pendant trois heures, le temps que les déblais soient enlevés par la main-d'œuvre réquisitionnée sur place. »

    À chaque passage, la foule se presse sur le bord de la route pour observer ces scènes insolites; ils étaient autorisés à regarder, mais pas à prendre de photos.

     

    sources :

    Kriegsmarine (1943)

    L' Yonne républicaine

     

    Kriegsmarine (1943)

    Passage d' un convoi à Cussy-les-Forges (89)

     

     

    Traversée de Chalons-sur-Saône (71)

     

    Avallon 1943

     

    Traversée de Chalons-sur-Saône

    fin du parcours terrestre de la Kriegsmarine.

    Avallon 1943

     

     

    Avallon 1943

    Photos du superforum

     

    http://atlantikwall.superforum.fr/t14957-vedette-sur-une-remorque-tractee-par-un-camion

     

     

    Kriegsmarine (1943)

    Article de Claude Delasselle

     

     

    Kriegsmarine (1943)

    Photo personnelle du Grand-Père de JO

     

    Canal ?

     

     

    Merci JO & Christian pour ces documents !

     

    Kriegsmarine (1943)

     


    5 commentaires
  •  

     

     

     

    Marcel Gaudin

     

    (1893-1954)

     

    Marcel Gaudin Gardien de la Famme du Soldat Inconnu

                                                                         Agence Keystone

     

    Premier Gardien de la Flamme du Soldat Inconnu.

     

    http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/pays/avallonnais/2012/12/07/marcel-gaudin-gardien-de-la-flamme_1363897.html

     

     

    Saint-Martin-des-Champs (89)

                                              lyonne.fr

     

    Marcel Gaudin est cultivateur à St-Germain-des-Champs Yonne.(***)

    En 1913 il est appelé au  59 e régiment d'artillerie montée.

    En 1916 il est blessé dans le Nord  réformé, il retourne à la vie civile.

    1925

    Après plusieurs emplois, il devient le premier gardien à veiller sur le repos du soldat inconnu.

     

    Ravivage de la flamme du Soldat inconnu

     

     

    (***)

    Saint-Germain-des-Champs

    (89)

    Saint-Germain-des-Champs est situé à 10 km d'Avallon et à 17 km de Vézelay.

     

     

    L' église

     

    Marcel Gaudin

     

     

    Marcel Gaudin

                                                                   wikipédia

     

    La commune compte 380 habitants les  Campigermanois.

     

    sarcastic


    1 commentaire
  •  

     

     

    Louise

     

    La chanson Louise est tirée de l' album "voleur de maman"

    de Gérard Berliner (nom de scène).

     

    Raymond Berliner

     

    Louise

    (1956-2010)

     

    http://www.acte2.fr/fiche.php?fiche=146&article=392&menu=17

     

     

    1982

     

    Louise

     

     

     

     

     Mais qui a soulagé sa peine
    Porté son bois porté les seaux
    Offert une écharpe de laine
    Le jour de la foire aux chevaux

    Et qui a pris soin de son âme
    Et l´a bercée dedans son lit
    Qui l´a traitée comme une femme
    Au moins une fois dans sa vie

    Le bois que portait Louise
    C´est le Bon Dieu qui le portait
    Le froid dont souffrait Louise
    C´est le Bon Dieu qui le souffrait

    C´n´était qu´un homme des équipes
    Du chantier des chemins de fer
    À l´heure laissée aux domestiques
    Elle le rejoignait près des barrières

    Me voudras-tu moi qui sais coudre
    Signer mon nom et puis compter,
    L´homme à sa taille sur la route
    Passait son bras, la promenait

    L´amour qui tenait Louise
    C´est le Bon Dieu qui le tenait
    Le regard bleu sur Louise
    C´est le Bon Dieu qui l´éclairait

    Ils sont partis vaille que vaille
    Mourir quatre ans dans les tranchées.
    Et l´on raconte leurs batailles
    Dans le salon après le thé

    Les lettres qu´attendait Louise
    C´est le Bon Dieu qui les portait
    La guerre qui séparait Louise
    C´est le Bon Dieu qui la voyait

    Un soir d´hiver sous la charpente
    Dans son lit cage elle a tué
    L´amour tout au fond de son ventre
    Par une aiguille à tricoter

    Si je vous garde Louise en place
    C´est en cuisine pas devant moi
    Ma fille prie très fort pour que s´efface
    Ce que l´curé m´a appris là

    Et la honte que cachait Louise
    C´est le Bon Dieu qui l´a cachée
    Le soldat qu´attendait Louise
    C´est le Bon Dieu qui l´a vu tomber

    Y a cinquante ans c´était en France
    Dans un village de l´Allier
    On n´accordait pas d´importance
    A une servante sans fiancé

    Le deuil qu´a porté Louise
    C´est le Bon Dieu qui l´a porté
    La vie qu´a travaillé Louise
    C´est le Bon Dieu qui l´a aidée

     

    sarcastic

     


    4 commentaires
  •  

    Termignon Savoie

     

    Monument aux morts

    La Pleureuse

     

    La Pleureuse de Termignon

                                                                                                           termignon-locations.com

     

    Le monument aux morts de Termignon en Savoie représente une femme en costume du pays, pleurant les enfants du pays

    perdus à la guerre de 14-18.

     

    La Pleureuse de Termignon

                                                                                                                        panoramio.com

    Sculpture de Luc Jaggi

    (1887-1976)

     

    La Pleureuse de Termignon

                                                                                                                panoramio.com

    La Pleureuse

    a été un des premiers monuments aux morts pacifistes. Alors que la plupart exaltent les vertus patriotiques, celui de la Pleureuse proteste contre la guerre et met en lumière la douleur d'une mère ou d'une épouse face à la perte d'un être aimé.

     

     

    erf


    4 commentaires
  •  

     

    Motörhead

     

     

    1916

     

    Motörhead 1916

     

    Neuvième album studio du groupe de Heavy metal Motörhead.

    Sorti le 26/02/1991,

    l' album parle principalement des tueries et des atrocités de la Première Guerre Mondiale

     

     

    1916

     

    1916


    16 ans quand je suis allé à la guerre,
    Pour combattre pour un pays taillé pour les héros,
    Dieu à mes côtés, et une arme à la main,
    Comptant mes jours jusqu'à zéro,
    Et j'ai marché et J'ai combattu et j'ai saigné et je suis mort,
    Et je ne suis jamais devenu plus âgé,
    Mais j'ai su alors qu'une année dans la ligne ,
    Est une vie assez longue pour un soldat,

    Nous étions tous volontaires, et nous avions signé,
    Et nous avions ajouté deux ans à nos âges,
    Avides de vie et une longueur d'avance,
    Prêt pour les pages de l'histoire,
    Et nous nous sommes battus et nous nous bagarrions et nous nous sommes vendus jusqu'à ce que nous tenions,
    Dix mille épaule contre épaule,
    Une soif du Hun, nous étions de la chair à canon,
    Et c'est ce que vous êtes quand vous êtes des soldats,

    j'ai entendu mon ami crier, et il est tombé à genoux,
    Crachant du sang alors qu'il criait Maman,
    Et je suis tombé à ses côtés, et c'est comme ça que nous mourrons,
    Accrochés comme des enfants les uns aux autres,
    Et je restai dans la boue et les tripes et le sang,
    Et j'ai pleuré alors que son corps devenait froid,
    Et j'ai appelé ma mère et elle n'est jamais venu,
    Bien que ce n'était pas ma faute et je n'étais pas à blâmer,
    Le jour n'est pas levé et dix mille morts,
    Et maintenant, il n'y a personne qui se souvienne de nos noms,
    Et c'est comme ça pour un soldat.

     

    no


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique